Une photo, des mots… 15

Bon, ça fait une éternité que je n’ai pas participé à l’atelier de Bricabook.

Cela ne va pas forcément dire que je serai régulière (7 mois de pause tout de même) mais bon, il faut se relancer 🙂

 

myanmar-train-adventure_925x

Il regarde longuement à ses pieds. Il se sent un peu désincarné. Ni lui même. Ni vraiment un autre. Différent peut être ? Difficile à savoir.

Il s’est bien habillé. Il a fait un effort. Non pas qu’il se préoccupe du regard des autres sur lui mais bon. Il voulait faire les choses « comme il faut ». Il fixe ses chaussures, il les a cirées mais pas au point de se voir dedans, une petite déception dans sa quête de la perfection en ce jour.

Son regard se porte au delà de ses pieds, là où il y a cette marche. Puis cette porte ouverte. Et cette herbe si verte qui défile sous son regard. C’est l’automne, ne peut-il s’empêcher de remarquer. Les feuilles qui parsèment par moments le vert de l’herbe le prouvent. Il se demande si tout le monde tombe un jour. Comme les feuilles en automne. Et surtout pourquoi certaines personnes se relèvent et d’autres non…

S’il fait un pas en avant, que se passera-t-il ? Sentira-t-il le souffle du vent sur son corps avant que celui-ci ne s’écrase au sol ? Volera-t-il un peu plus loin avant de sentir le choc ? L’herbe amortira-t-elle sa chute ? Cela fait-il mal de sauter d’un train en marche ? La souffrance sera-t-elle durable ou bien éphémère ? Est-ce qu’un tel acte met un point final à une vie ? Ou bien une vie différente commence-t-elle ?

Et s’il reculait? Cela ferait-il de lui un lâche ? Un pas en arrière, serait-ce signe de peur ? Ne pas franchir le pas, ne serait-ce pas finalement cela le vrai courage ?

Ses cheveux s’agitent au vent, alors que ses pensées vagabondent. L’odeur de la pluie fraîchement tombée chatouille ses narines, alors que ses yeux se ferment. Sa main droite serre fermement cette photo qu’il chérit, alors qu’il tente de refouler ses sanglots. Il pensait que venir ici, maintenant, répondrait à toutes les questions qu’il se pose depuis 1 an.

Se mettre dans les mêmes conditions, porter des vêtements similaires, prendre le même train, à la même heure. Pour tenter de comprendre le passage à l’acte d’un être cher. Pour le rejoindre peut être ? Ou non.

Un an qu’il s’interroge sur le pour et le contre. Une année de « oui » évidents et de « non » qui s’interposent farouchement.

Maintenant qu’il est à ce croisement de sa vie, que va-t-il faire ?…

Publicités
Publié dans Une photo, quelques mots... | Tagué , , , | Laisser un commentaire

Moi après mois : Octobre 2017

 

Ce rendez-vous a été instauré par Mokamilla. Afin de raconter à demi mots (ou non) le mois écoulé.

 

22049865_10155371239239818_6737024640723169347_n

 

Mon petit, petit (aucun « petit » en trop) frère qui grandit bien trop vite / Celui qui pensait que je le suivais dans la rue alors que je me contentais de marcher abritée sous mon parapluie / « Parler est un besoin, écouter est un art » Goethe / Recevoir mon livre pour les matchs de la rentrée littéraire et être tellement heureuse de celui qui a été choisi ❤ /

22137224_10155377595109818_9218326944784294498_o

Pink Floyd dans mes oreilles / Des possibilités d’avenir multiples / Et la BO de Lion dans mon coeur / “There are two motives for reading a book; one, that you enjoy it; the other, that you can boast about it [on Goodreads].” Bertrand Russell / Mon moi après mois de septembre qui prend son temps pour arriver / Se faire désirer / Le décès d’un Grand Homme qui me touche / Ces Amies exceptionnelles et ce swap rose no limit de folie /

22289638_10155392184449818_546545015972835305_o

Et un sacré fou rire pour la bouteille de rosé / Eleanor Oliphant, cette très belle découverte livresque / Max qui nous en fait parfois voir vraiment de toutes les couleurs mais qui a aussi des réparties incroyables / Un vaisseau spatiale sur une table basse de salon / Prendre son envol et subir quelques turbulences / Ceux qui partaient en vacances à l’autre bout du monde / Les HCL qui lance la reproduction de bouchons in utero en sachet / Wait and See /

22384062_10155399768324818_811760134642046167_o

Tricoter en mode obsessionnel / Et lire en mode boulimique / Cette mauvaise nouvelle de récidive qui me fait ressentir encore plus viscéralement le besoin de m’évader /

« les gens s’en vont
mais la façon
dont ils sont partis
reste »
Lait et Miel – Rupi Kaur / Les #️⃣balancetonporc qui pullulent / Ce très joli livre / Ce bel hommage à mon grand père, âme sensible, amoureux de la vie et magicien des mots / Les dessins de Max /

20171021_190333

Envoyer mon swap et adorer voir les vidéos des déballages des leurs qu’elles reçoivent / Profiter d’Isa et de ma petite guerrière qui nous épate / Lire, beaucoup / Passer une agréable soirée en leur compagnie / Acheter encore et toujours des livres / Et me séparer de certains / Les petits mots de G. sur mon charriot au boulot / Et lui faire une « blague » sanguine / Ces compliments des patients qui donnent le sourire / Et une bien belle soirée chez F. / Qui part un peu un c…. avec quelques photos pour preuve / La naissance de Jean et être tellement Heureuse pour Eux, même à l’autre bout du monde / Ces jolies couleurs d’automne dont je ne me lasse pas / (et les gens qui me regardent bizarrement car je prends des photos d’arbres) /

Ceux qui m’avaient ramener du papier origami du Japon ❤ / Celui qui m’envoyait une photo souvenir-anniversaire de 6 mois et être terriblement touchée / Le reprise de DALS!! / Et Un soupçon de Magie saison 3 qui point le bout de son nez ❤ / Préparer un colis d’anniversaire pour Elle / « Les livres sont une source inépuisable de richesses. Chaque livre est comme une porte ouverte sur un monde nouveau, un monde où tout est possible, où chacun peut rêver sans limite, être libre, complètement libre. Un livre, c’est le plus beau cadeau que l’on puisse faire à quelqu’un » À sa rencontre, Chloé Duval / Un repas entre frangins au TOP / Offrir mon 1er snood (moi monomaniaque?)

« Je sais que c’est dur
Crois moi
Je sais que tu as l’impression
Que demain ne viendra jamais
Et qu’aujourd’hui sera
La journée la plus difficile à traverser
Mais je te jure que tu la traverseras
La douleur passera
Comme elle le fait toujours
Si tu lui donnes du temps et
La laisses
Être
La laisses
S’en aller
Lentement
Comme une promesse rompue
La laisses partir »
Lait et miel, Rupi Kaur / Celle qui était hospitalisée en soins palliatifs / Et essayer de garder la tête hors de l’eau / Profiter de ma Juju / Croiser Alexis et Eva qui grandissent tellement / « Être un resto 5 étoiles » pour Elles / Et recevoir une licorne ❤ / Ce courrier qui m’angoisse pour de mauvaises raisons / MJP qui poursuit sa lente ascension vers la Vie Eternelle / M’inquiéter pour Lui / 

22712592_10155425670394818_2599819885427480610_o

Ne pas avoir très envie de rentrer dans des cases / Des arrivées et des départs, des essais et des erreurs, des envies et des peurs, des désirs et des frustrations, des sourires et des pleurs, des présents et des absents… / Et choisir Oscar Wilde / 22279712_10155392117124818_6135125195640455532_n

Me préparer à affronter Novembre / Et puis tout ce que je ne dis pas, car j’en dévoile déjà bien assez…. 🙂

3cc16368baee5c5b245a5db25f196ffa--hello-november-october

 

Publié dans Moi après mois, Tranches de vie... | Tagué , , , , , , , | Laisser un commentaire

Eleanor Oliphant va très bien – Gail Honeyman

9782265116511

 

4 eme de couverture :

leanor Oliphant est un peu spéciale.
Dotée d’une culture générale supérieure à la moyenne, peu soucieuse des bonnes manières et du vernis social, elle dit les choses telles qu’elle les pense, sans fard, sans ambages.
Fidèle à sa devise  » Mieux vaut être seule que mal accompagnée « , Eleanor évite ses semblables et préfère passer ses samedis soir en compagnie d’une bouteille de vodka.
Rien ne manque à sa vie minutieusement réglée et rythmée par ses conversations téléphoniques hebdomadaires avec  » maman « .
Mais tout change le jour où elle s’éprend du chanteur d’un groupe de rock à la mode.
Décidée à conquérir de l’objet de son désir, Eleanor se lance dans un véritable marathon de transformations. Sur son chemin, elle croise aussi Raymond, un collègue qui sous des airs négligés, va lui faire repousser ses limites.
Car en naviguant sur les eaux tumultueuses de son obsession amoureuse et de sa relation à distance avec  » maman « , Eleanor découvre que, parfois, même une entité autosuffisante a besoin d’un ami…

 

Mon avis :

Oui, vous ne rêvez pas. Voici un avis! Encore une fois, je lis. Mais je ne chronique pas. Ou du moins pas ici, mais rapidement souvent sur Goodreads.

Mais pour ce livre je me devais de faire une exception. Parce que : quelle lecture!!

On y suit Eleanor Oliphant. Elle est cultivée, s’exprime sans filtre car comprend peu les conventions (absurdes) qui régissent notre pauvre monde et mène une vie très réglée et plutôt triste d’un point de vue extérieur.
Mais tout change quand elle s’éprend d’un petit chanteur de rock à la mode : son monde en est bouleversé. Elle doit selon elle se transformer afin d’accéder à l’objet de ses désirs (ayant analysé la situation avec son esprit très pragmatique et terre  à terre)
Son chemin solitaire va croiser celui de Raymond, un de ses collègues qui lui fait vivre de folles aventures (car tout écart à son quotidien millimétré est une aventure!) et qui va lui en révéler bien plus sur elle même que ce qu’elle pensait déjà savoir.

Eleanor c’est l’anti héroïne. Elle n’a rien d’attachant.
Elle est quelconque, défigurée, peu sociable, maniaque sur ses habitudes et j’en passe.
Et pourtant derrière cette « vitrine » peu alléchante, on devine qu’en grattant un peu ce vernis de façade, il se cache probablement quelqu’un qui gagne à être connu.
Elle a érigé des barrières immenses et solides suite à un évènement dont nous ne savons que peu de choses jusqu’au dernier moment. Et si j’ai vu certaines choses arriver, je ne m’attendais pas du tout à d’autres et j’ai été remuée. J’aime qu’après des centaines de livres de tout genre lus, je puisse encore être surprise et étonnée en ne voyant pas les choses venir. C’est de plus en plus rare et d’autant plus appréciable.
J’ai souri face à son impertinence souvent involontaire, à sa façon crue de dire des choses que nous pensons tous mais tout bas sans oser les dire, à son je m’en foutisme concernant les soit disant convenances.
J’ai été touché par sa soif d’apprendre à changer, par son désir souvent inconscient d’être aimée, par sa fragilité tellement bien cachée et qui se révèle peu à peu.
J’ai été bouleversée par son passé, par sa détresse, par ses moyens de défense qu’elle a érigés pour avancer, par sa volonté de s’en sortir.

Eleanor Oliphant c’est des cicatrices (et pas que les visibles), Raymond, une plante, de la vodka, des cigarettes, Sammy, un pull rouge, du Magners, un chat, les convenances, un incendie, un chanteur de rock, une promotion, les coups de fil de maman, des non dits, des ongles verts, des soirées, la différence, une obsession, des concerts, des cheveux, des fleurs, l’amitié, la découverte de soi, la routine, la guérison… Ce livre c’est apprendre, changer et grandir. Mais c’est aussi et surtout un sacré coup au coeur qui mérite que l’on s’attarde pour lui donner sa chance.

Une réelle belle découverte pour ce 1er roman de l’auteur! ❤

Publié dans Romans | Tagué , , , , | 1 commentaire

Moi après mois : Septembre 2017

 

Ce rendez-vous a été instauré par Mokamilla. Afin de raconter à demi mots (ou non) le mois écoulé.

20171006_151440

« Quand on vieillit, on comprend que les choses qui restent ne sont pas toujours celles qui sont dignes de mention dans un almanach » de Marie Laberge / Le froid qui arrive, le retour des thés chauds avec lui et des doux moments de lecture sous un plaid / Déjeuner avec ma petite Hélène / MJP qui survit au delà de tous les pronostics ❤ /

21316206_10155292489119818_7004876484417488237_o

Les jolis compliments d’un patient / Avoir d’excellentes nouvelles du bout du monde / Le retour des purées de patates douces! / Passer l’aprem avec Marie, profiter et avoir un joli cadeau en prime! / Le cercle des canailles ❤️💛💚💙💜 / Un joli we à Valence en leur compagnie /

Un moment à l’Opéra pour profiter d’une magnifique représentation / Dire « bonsoir » en plein après midi et « bonne nuit » à 18h30… nous avons un léger problème de fatigue je pense! / Et quelques jours plus tard rater sa station de métro en ayant conscience qu’il faut descendre à celle ci. Logique / ❤️❤️ La Passe Miroir ❤️❤️ / Qu nous fait multiplier nos théories /

La-memoire-de-Babel

Fêter nos 2 ans d’amitié avec ma p’tite ML / Voir ma cops et ses minis cops / Rencontrer un franc succès avec mon fondant au chocolat / Apprendre à cette occasion que j’ai de jolis dessins sur les bras mais que j’aurai mieux fait de les faire sur une feuille / Gérer des incendies (fictifs soyez rassurés) / Être la gardienne d’un doudou / Et en même temps championne de guillis / Lire Adelaïde de Marie Laberge /

20170901_095823

 

Et finir en PLS… / Préparer mon mois d’octobre dans mon Bujo / Et fêter mes 1 ans d’utilisation de ce système / Et clairement ne pas m’en lasser! /

21640973_10155342227059818_4657852002280822795_o

Découvrir un https://www.facebook.com/plugins/video.php?href=https%3A%2F%2Fwww.facebook.com%2Fdemotivateur%2Fvideos%2F10155443601919457%2F&show_text=0&width=476« >dentiste MYTIQUE / Être définitivement une bookaddict et en être totalement heureuse / Burning Out, un reportage sur soi disant les coulisses de l’hôpital qui laisse un goût de pas assez… / Celle qui me connaît bien et notamment pour mon addiction aux photos originales de WC… et avec des livres en plus! C’est le graal!!! /

21743625_1955150578075385_4812793504203518524_o

Profiter des dimanches en famille / Et des journées un peu plus fraîches / Recevoir les photos de rentrées de tous ces petits habitants de mon coeur / Ne plus arrêter de sourire / Croiser un ancien étudiant au détours d’un métro / Avoir ma Juju au téléphone ❤ / Puis une de mes petites filleules, plus si petite que ça! / Recevoir une photo de coucher de soleil de sa part et sourire / Ces post its parfaits dont je ne me lasse pas / Le joli faire part de ma dernière filleule née 💚💚 / Une fin de mois sous le signe d’une fatigue extrême et de pleurs intempestifs…/ Et La retrouver pour boire un petit verre et profiter de l’instant /

20170929_192501

Et puis tout ce que je ne dis pas, car j’en dévoile déjà bien assez…

b9da358b2d145c13d2cfde9553a22626--hello-october-october-

Publié dans Moi après mois, Tranches de vie... | Tagué , , , , | Laisser un commentaire

Moi après mois : Août 2017

Ce rendez-vous a été instauré par Mokamilla. Afin de raconter à demi mots (ou non) le mois écoulé.

20819404_10155236114564818_2437727003521653390_o

 

“Le bonheur n’existe pas. En conséquence, il ne nous reste qu’à essayer d’être heureux sans.” Jerry Lewis / Reprendre le travail sans se souvenir de son code pour les logiciels / On peut donc dire que j’ai totalement déconnecté / Week en en Bourgogne en bonne compagnie / Cueillir des fruits à même l’arbre / Profiter d’un coucher de soleil magique et parfait /  Visiter le Château de Cormatin /

 

« Parce qu’on ne sauve pas les gens d’eux-mêmes Lazare. On peut les aimer, les accompagner, les encourager, les soutenir. Mais chacun se sauve soi-même, s’il le veut, s’il le peut. Tu peux aider les autres Lazare. Mais tu n’es pas tout-puissant. » Marie-Aude Murail / Celle qui avait une surprise géniale de son Mr / Se comprendre sur le problème de la couleur des couvertures de livres non en accord avec la couleur de la Biblio / #DMF / Hammam et thé à la menthe /

20170811_182553

Se lancer enfin dans le 2ème de tome de La Passe Miroir 💛 / Celles qui ne sortaient JAMAIS sans leurs livres / Temps incertain et humeur d’ermite / Dormir peu / Réfléchir trop / L’autoritarisme des copinautes qui donne le sourire / « Lorsque tu ne sais pas où tu vas, regarde d’où tu viens » / Découvrir Meg Corbyn 💜 / Lire Lire Lire Lire / Bujoter… depuis bientôt 1an!! / Mr Cul nu au travail / Sasha grandit /

20785992_10155234599349818_4682118889471894859_o

Ce 1er tome de Sarah Morgan qui me fait passer un joli moment doudou / « Le réel, c’est quand on se cogne » Jacques Lacan / Soirée prévue et finalement terminer à l’inverse de ce qui était prévu… vive le feeling! / Offrir du réconfort dès que possible / ❤️ Entre ciel et Lou ❤️ / “À la naissance, on nous donne une étincelle de folie. On n’est rien si on la perd.” Robin Williams / Passer un chouette dimanche avec des collègues /

20170820_152754

Cette jolie surprise de Sa part qui me touche beaucoup / Chroniquer des livres / Boire des litres de thé glacé par jour / Ces départs et ces arrivées au boulot pour lesquelles on croise les doigts! / Et cette annonce officielle qui nous réjouit plus que tout / Recevoir les cartes de ces amis géniaux et parfaits /

21056035_10155268044504818_5002703772272033520_o

« Si tu vis ta vie la tête tournée vers l’arrière, tu ne verras jamais la vie qui rayonne devant toi »  Sarah Morgan / Une jolie et douce soirée de départ pour Elle / En pleine phase de boulimie livresque / Et espérer ne pas enchaîner avec une panne magistrale / Sombrer dans Netflix / Voir Fleur et faire dédicacer mon dernier tome de Follow Me /

20170818_175016

“Dans la vie, fais confiance à ceux qui peuvent voir ces trois choses: ta peine derrière ton sourire, ton amour malgré ta colère et la raison de ton silence.” / Nouveau drame terroriste et avoir envie d’enfouir sa tête sous le sable… / Faire des listes de livres à lire pour une amie / Avoir envie que le temps passe plus vite pour voir se terminer certaines choses… / Essayer de toujours être d’un soutien sans faille / Passion livres /

Et puis tout ce que je ne dis pas, car j’en dévoile déjà bien assez…

 

48e2d6aa4c8b780333de4cf9d792b1d3--september-quotes-hello-september

Publié dans Moi après mois, Tranches de vie... | Tagué , , , , , | 1 commentaire

Lectures estivales #4

 

Voici le 4eme et dernier rendez-vous estival! Au programme : de l’amour, du fantastique… que des excellentes lectures!! Bon ok, à une près!  😉

 

ENTRE CIEL ET LOU – LORRAINE FOUCHET  ❤️❤️❤️❤️❤️

29499467

4eme de couverture :

Jo vient de perdre l’amour de sa vie, son souffle, son rire et son appétit : Lou. Il est désormais seul sur l’île de Groix, leur île, celle qu’il a choisie et qu’elle a épousée en même temps que lui. Lors de ses funérailles, entouré de ses enfants, Cyrian et Sarah, avec qui il nourrit des rapports distendus, le notaire lit le testament. Jusqu’à cette annonce fracassante : Jo l’a trahie. Stupeur ! Ce dernier comprend que Lou, mère dévouée et épouse amoureuse, n’a pas dit son dernier mot et lui lance un ultime défi. Son  » piroche  » aura deux mois pour renouer avec Cyrian et Sarah, et surtout, les rendre heureux. Mais entre une belle-fille acariâtre et jalouse, un fils sur la défensive, une petite-fille en mal de père et une fille cabossée par l’amour, Jo a du pain sur la planche… Haut les cœurs !

Mon avis :

Que dire de ce livre ?
Un complet coup de coeur pour moi.

Jo vient de perdre Lou, l’amour de sa vie.
Comme un dernier pied de nez celle ci lui a demandé en laissant des consignes chez le notaire de rendre leurs deux enfants heureux.
Cyrian et Sarah sont deux adultes maintenant, Jo ne comprend pas au départ. Leur dynamique familiale a toujours été insufflée par Lou. Elle était leur force, celle qui les réunissait.
Mais pour avoir accès aux derniers mots de Lou enfermés dans une bouteille, Jo va devoir tenter de mener cette dernière mission confiée par sa femme à bien.
Tout s’annonce compliqué dès le départ.
Lui habite à Groix, l’ile de son enfance. Avec Maelle, la 1ere compagne de son fils et leur fille Pomme qui a 10ans.
Sarah, célibataire et électron libre vit à Paris.
Cyrian également, marié à Albane et père de Charlotte qui a 9 ans.
Comment arriver à comprendre ses enfants ? Comment parvenir à communiquer avec eux ? Comme arriver à voir au delà des apparences qu’ils renvoient ?
Sont-ils heureux ? N’est-ce qu’une façade ?

Jo a du pain sur la planche.
Au milieu de sa tristesse, de sa colère, de son envie d’abandonner et de lâcher prise. Cette mission va lui donner le courage (parfois inconsciemment) d’avancer. Sans Lou.

La plume de l’auteur m’a prise aux tripes. Il y a des phrases d’une beauté sans nom.
Si vous voulez un livre totalement positif passez votre chemin. Ce roman est souvent triste, mais tellement lumineux. Poignant mais parsemé de touches d’humour.
On y alterne les points de vue : ceux de Jo, de Lou (et oui!), de Cyrian, de Sarah, de Pomme, de Charlotte, d’Albane, de Maelle et de certains qui croisent leur chemin (et moi j’adore l’alternance des points de vue!) , le texte obtient ainsi une dynamique propre et rythmée, qui a été pour moi parfaite.
J’ai eu plus d’une fois les larmes aux yeux. J’ai retenu mon souffle.
Je suis tombée sous le charme des descriptions de l’île de Groix. Je ne connais pas du tout cet endroit et il fait dorénavant partie des endroits que je veux découvrir.

J’ai adoré suivre cette famille cabossée par la vie (et pas seulement à cause de la disparition de Lou) qui essaye de s’entraider, de se rapprocher. Cette famille qui s’y prend mal, se fait du mal, s’aime mal parfois mais s’aime tellement toujours. Aucune famille n’est parfaite et ils nous le montrent bien. Ils nous font découvrir aussi qu’ensemble tout peut être possible.
Une histoire de perte, de reconstruction, de découvertes, d’amour…

Ce livre c’est : Groix, du saxophone, une perte, un notaire, une bouteille, des plages, du vélo, des goélands, la bande du 7, Systole et Diastole, une promesse, des joseph sur les épaules, des trous dans les coeurs, des chansons, Yolo, 1,2,3 , Hopla, Grampy et Granny, le trou de l’Enfer, de la cuisine ratée et tellement plus encore…

 

RENDEZ-VOUS A CENTRAL PARK – SARAH MORGAN  ❤️❤️❤️❤️

34554849

4eme de couverture :

Si c’est l’amour inconditionnel que tu cherches, adopte un chien.

Depuis le désastreux divorce de ses parents, Frankie a un avis arrêté sur l’amour : ce n’est pas pour elle. La vie qu’elle s’est construite à New York, entre son passionnant métier de botaniste et son indéfectible groupe d’amis, lui convient parfaitement. Et si Matt, le frère aîné de sa meilleure amie, est le portrait-robot de l’homme idéal – célibataire, fiable et furieusement sexy –, elle se contente très bien de leur relation platonique. Mais, quand ce dernier décide de briser ce fragile équilibre en lui proposant un rendez-vous, Frankie sait qu’elle a un choix à faire : affronter ses peurs ou laisser l’homme parfait sortir de sa vie.

Mon avis :

Cette série!
J’avais énormément aimé le 1er tome.
Je n’ai donc pas attendu longtemps pour lire ce second tome (qui est un tome compagnon) que ce concentre sur une autre des amies du petit trio suivi : Franckie. Qui m’intriguait énormément.

Franckie c’est l’héroïne belle, intelligente, compréhensive (et j’en passe) qui se cache derrière des vêtements informes, de grosses lunettes et une froideur calculée (pour qui ne sait pas voir au delà)
Elle ne se voit pas telle que les autres la voient.
Elle adore ses plantes et ses végétaux, il s’agit de sa spécialité au sein d’urban génie, la société qu’elle et ses amies ont monté de leurs propres mains il y a peu de temps. Et elle maîtrise à fond son sujet.
Elle est d’une fidélité à toute épreuve envers ses amies malgré les casseroles qu’elle traine.
Elle ADORE lire (en voilà une qui a tout compris)
On en a appris un peu sur son adolescence un peu tumultueuse due à ses parents dans le précédent tome mais elle est loin d’avoir livré tous ses secrets. J’étais très curieuse de savoir où cela nous mènerait.

Et puis nous avons Matt, le frère ainé de Paige. Doux, patient, calme, protecteur (et défenseur de la veuve et l’opprimé) (j’exagère à peine sur ce point), beau (ce qui ne gâche rien) et qui a vraiment bien réussi en montant sa propre boîte.
Il a toujours eu ce « petit truc en plus » pour Franckie. Il pensait la connaître parfaitement et il va pourtant aller de surprise en surprise. Mais il restera constant avec elle et rassurant.

Les deux personnages principaux sont un peu caricaturaux dans leurs blessures, leur façon de se comporter parfois, leurs réactions.
J’ai eu ce sentiment de too much par moments. Et pourtant… Là où dans un autre livre j’aurai levé les yeux au ciel et poussé des soupirs d’exaspération, ici ça n’a pas été le cas.
L’auteur a réussi à me faire oublier ces aspects un peu trop exagérés et que l’on voit relativement fréquemment en romance. C’est beaucoup utilisé et pourtant ça passe sans problème.
Parce que les personnages sont attachants, parce que ça fonctionne terriblement bien finalement. Parce que c’est doux, réconfortant.

J’ai adoré retrouvé l’ambiance de cet univers. Cet espèce de petit cocon que l’auteur a su créer. J’ai eu l’impression de rejoindre des amis de longue date qui m’avaient manqués (oui rien que ça!)
Il y a peu de Paige et Jake dans ce tome (mais les apparitions de Jake sont justes géniales et drôles), un peu plus d’Eva (dont j’ai vraiment hâte de découvrir le tome!!)
J’ai retrouvé l’humour du 1er tome, la complicité qui les lie tous, cette amitié indéfectible.
J’ai eu énormément le sourire aux lèvres.
Je l’ai dévoré.

Ce livre c’est : des lunettes, Central Park, Miss Tigresse (oui encore et toujours), un collier, des mariages, une grotte, Roxy, un toit terrasse, des amies, des secrets, l’abandon, la confiance en soi, des livres, des plantes, la plage et j’en passe.

Le 3eme tome n’est pas encore sorti en français mais je l’ai en VO 🙂

 

MEG CORBYN (Tomes 1,2 et 3) –  ANNE BISHOP  ❤️❤️❤️❤️❤️

4eme de couverture : (essentiellement du 1er tome pour ne riens spoiler sur la suite)

Meg Corbyn a vécu toute sa vie coupée du monde, traitée comme de la viande par des hommes sans scrupules se servant de ses visions du futur pour s’enrichir. Lorsqu’elle s’enfuit, ils sont prêts à tout pour la récupérer, même à s’aventurer sur le territoire des Autres. Ces créatures de cauchemar prêtes à éradiquer l’humanité au moindre faux pas auprès desquelles Meg va trouver refuge. Mais si Simon Wolfgard, loup-garou et chef de la communauté, est d’abord intrigué par cette humaine intrépide, il pourrait à tout moment décider de simplement éliminer cette source de danger pour les siens…

Mon avis :

Gros coup de coeur pour ce 1er tome!!
J’en avais beaucoup entendu parler sans sauter le pas.
C’est chose faite et comment dire… Aucun regret!

Si au début j’ai été un peu perdue dans l’univers dense et complexe créé par l’auteur, une fois mes marques prises, je n’ai pu poser mon livre qu’avec difficultés!

Nous découvrons Meg dès le premières pages perdue et en fuite. Nous ne savons pas ce qu’elle fuit mais ça a plutôt l’air terrifiant.
Elle vit dans un monde où cohabitent tant bien que mal les Humains et les Autres (métamorphes, vampires et j’en passe!), tout est question de lutte de pouvoirs et de territoire. De contrôle.
Meg décide pour se protéger d’intégrer un Enclos, lieu où vivent les Autres en communauté. Dans ce lieu, les lois humaines n’ont pas lieu d’être et elle sera « protégée ».
Meg a des visions, au départ nous ne savons pas à quoi celles ci sont dûes mais nous l’apprendrons plus tard.
Le hasard faisant bien les choses, la voilà devenue Agent de liaison au sein d’un Enclos.
Celui ci est dirigé par Simon, un Loup.
Elle réceptionne les courriers du monde humain à destination des Autres, le trie et le distribue.
Elle est une Cassandra sangue, une prophétesse de sang et elle a fui pour sa liberté.

Je ne peux guère en dire plus sans en dire trop.
Ce que je peux dire c’est que j’ai adoré le personnage de Meg. Elle est adulte, mais à cause de son passé elle se comporte parfois avec l’innocence des enfants. Elle est naïve oui, mais c’est rafraîchissant et totalement crédible. Et par certains aspects elle dispose d’un pouvoir immense qui peut changer de nombreuses choses. Sans parfois en avoir vraiment conscience.
J’ai aimé sa façon de s’intégrer aux Autres. Ces derniers sont sauvages, les Humains pour eux sont des proies, de la nourriture. Mais sans brusquer personne, peu à peu, elle va les séduire. Sans chercher à le faire volontairement en plus.
Dans ce tome, il y a peu d’action (à part à la fin) mais c’est parfait. Le monde se met en place, on prend nos marques en même temps que Meg prend les siennes.
On en apprend beaucoup sur les Autres, et le moins que l’on puisse dire c’est qu’ils ne sont pas tendres. Ils gardent, pour les métamorphes, des attributs propres aux animaux qui leur correspondent. Le Grizzly est pataud, le Corbeau avide de ce qui brille etc… c’est extrêmement bien pensé. De même que les Elémentaires, les petites Filles des Saisons. J’ai adoré la façon dont l’auteur avait monté son univers (oui j’insiste!)
La plume est également fluide, sans jamais être trop simple ou pesante. Ca passe réellement tout seul. Et on en veut encore.

Si par contre vous rechercher un livre avec de la romance, passez votre chemin. Ce ne sera pas le cas.
Mais peu importe.
C’est une histoire de découverte de soi, d’acceptation, de différence, de combat pour vivre et survivre, de protection, d’Amitié. Une histoire de libération.
Et c’était vraiment une belle lecture.

Les tomes suivants sont à la hauteur de ce 1er tome. Il y a ce qu’il faut de suspens, d’émotions, d’action, de mystère pour tenir le lecteur en haleine de A à Z. C’est intense et prenant. Et c’est également une très belle ode à la Nature et un rappel constant sur le fait que l’être humain ne pas suffisamment soin de ce qui lui est offert (et ce n’est pas du luxe!)

Aucune déception au fur et à mesure de mes lectures de ces 3 premiers tomes (que j’ai enchainés)  Il y a en tout 5 tomes dans cette série, les 4 premiers sont sortis en français et le dernier devrait être traduit en 2018 je pense. J’ai les deux derniers tomes dans ma PAL, le 4eme en VF et le dernier en VO mais j’ai choisi après ce 3eme tome de faire une pause avec d’autres lecture car je suis dans le déni de la fin de cette série. Je ne veux pas la voir se finir… 💔

 

LE CLUB DES TRICOTEUSES ANONYMES (Tome 1) – PENNY REID  ❤️❤️❤️

34483716

4eme de couverture :

Il y a trois choses que vous devez savoir sur Janie Morris :

1) Elle est incapable d’entretenir une conversation sans fournir Trop d’Informations Inutiles, particulièrement quand elle est troublée.
2) Personne ne la trouble plus que Quinn Sullivan.
3) Elle ne sait pas comment tricoter.

Après avoir perdu son petit ami, son appartement et son travail le même jour, Janie ne peut s’empêcher de se demander quels tourments le destin lui réserve encore. À sa plus grande humiliation, Quinn Sullivan, autrement connu sous le nom de M. FessesD’enfer, est le témoin de tout cela et n’a ensuite de cesse de réapparaître dans sa vie, comme une paire de chaussures que l’on convoite mais qu’on ne peut pas s’offrir. La seule chose à laquelle Janie ne s’attendait pas, c’est que Quinn, l’objet de ses légères -mais inoffensives- tendances obsessionnelles, lui fasse une proposition qu’elle ne peut refuser.

Mon avis :

J’attendais sans doute plus de ce livre et j’ai été un peu déçue.

Janie vit la pire journée de sa vie.
Elle découvre que son mec depuis des années la trompe, elle se fait virer et… il n’y a plus de papier wc aux toilettes (lol)
Janie a le cerveau encombré par un tas d’informations inutiles qu’elle a tendance à sortir au cours d’une conversation parfois sans aucune logique (et même plutôt souvent en fait), elle est plantureuse et belle (mais l’ignore et le nie), elle ne tricote pas mais fait partie d’un club de tricot composé de jeunes femmes sur lesquelles elle peut vraiment compter.
Et puis il y a Quinn ou Mr Fesse d’enfer. Qu’elle croise régulièrement depuis quelques semaines et qui ne la laisse pas du tout indifférente.

Que dire.
Je me suis ennuyée. C’était souvent téléphoné.
Et il y a de très nombreux clichés.
J’ai avancé par curiosité. Mais je n’ai pas été emportée.
Il y a des moments sympathiques, d’autres qui font sourire mais rien de vraiment transcendant pour moi.
La fin était too much par certains cotés.
Un moment sympa de lecture mais vraiment sans plus. Je ne sais pas du tout si je lirai le second tome qui est un tome compagnon.

Après discussion avec les copinautes il semblerait que la traduction n’aide pas et également que le 2eme tome soit au dessus de celui-ci. Je me laisserai donc sans doute tenter par la suite!

Publié dans Coup de coeur, Romans | Tagué , , , , | Laisser un commentaire

Les Diparus du Clairdelune (la Passe-Miroir tome 2) – Christelle Dabos

27775925

 

4eme de couverture :

Fraichement promue vice-conteuse, Ophélie découvre à ses dépens les haines et les complots qui couvent sous les plafonds dorés de la Citacielle. Dans cette situation toujours périlleuse, peut-elle seulement compter sur Thorn, son énigmatique fiancé ? Et que signifient les mystérieuses disparitions des personnalités influentes à la cour ? Ophélie se retrouve impliquée malgré elle dans une enquête qui l’entraînera au-delà des illusions du Pôle, au coeur d’une redoutable vérité.

 

Mon avis :

Petit coup de coeur pour ce 2eme tome de la série de Christelle Dabos qui est vraiment génial et tient ses promesses! Le tome 1, Les fiancés de l’hiver, je l’avais adoré!
J’avais le tome 2 dans ma PAL depuis sa sortie mais j’ai énormément tardé à le sortir (aller savoir pourquoi!)
Mais j’ai retrouvé l’univers avec un plaisir incroyable!! Après une petite remise à jour nécessaire (sur un des sites dédiés à cet effet) (Notamment sur Summaries Books)

La plume est toujours aussi incroyable, l’auteur a le don de vous transporter dans son univers créé de toute pièce. Vous y êtes. Il n’est semblable à aucun autre. Il est parfait. Il y a des détails qui a chaque fois ont leur importance sans que vous le pensiez forcément au premier abord. Le travail fournit pour monter un univers aussi travaillé est juste phénoménal et incroyable! Je suis tellement admirative du travail de Christelle Dabos!

Ophélie est une sorte d’anti héroïne au premier abord. Elle est déterminée, imparfaite (et pourtant si parfaite), intelligente, un caractère plus que bien trempé parfois. Pas jolie au sens où le sont beaucoup d’héroïnes maintenant (c’est à dire physiquement) mais elle a la beauté du coeur et de l’âme.
Elle ne panique pas avec ses dons.
Elle s’émancipe de plus en plus au fur et à mesure des autres et prend ses propres décisions (que celles ci soient réfléchies ou non) Elle grandit et s’affirme.
Elle reste maladroite également avec une propension à se trouver au mauvais endroit au mauvais moment assez incroyable!
Je l’ai détesté par certains moments pour ne pas voir clair en Thorn. Pour la façon dure dont elle peut le traiter et parfois le juger.
Elle découvre peu à peu les secrets de la Citacielle où rien n’est ce qu’il semble être. Entre intrigues, complots, disparitions, son mariage, les menaces, Ophélie a fort à faire et ne sait parfois plus trop où donner de la tête. Mais elle reste fidèle à elle même et aux décisions qu’elle prend malgré les pressions extérieures. Même si parfois elle tremble littéralement de peur.
Nous retrouvons un peu sa famille au cours de ce tome, qui est fidèle à elle même : loufoque, bruyante, aimante, envahissante. Et incroyablement unie. J’ai beaucoup aimé les revoir. C’est l’image que j’ai de la famille « parfaite ». On se marche dessus, on se bouscule, on se chamaille mais on s’aime et se protège par dessus tout.

Et Thorn. Que dire ?
Je l’adore.
Oui il est maniaque, froid, bougon, brusque. Mais il a su se comporter en véritable héros à de nombreuses reprises dans ce tome. Et tout ça sans grandiloquence et fracas, tout en finesse. Thorn n’est pas parfait (et il en a parfois tellement cruellement conscience que ça  m’a brisé le coeur) et pourtant son attitude, ses mots, ses actions, eux le sont à chaque instant.
Je l’ai adoré du début à la fin.

Et cette fin! Que dire ? Ce que l’on croyait acté ne l’est finalement peut perte pas tant que ça.
Encore une fois tout s’enchaine, tout s’explique, tout prend forme pour vous laisser les yeux écarquillés avec une seule idée en tête : lire la suite!

Et j’ai cette suite dans ma PAL. La question est maintenant que vais-je faire ?
L’auteur n’a pas encore commencé la rédaction du 4eme (et dernier) tome. Supporterai-je la frustration de l’attente après la fin de la lecture du 3eme tome ?
Aucune décision n’est prise pour le moment. 🙂

Voici (si vous le ne le connaissez pas) le site officiel où les infos concernant la Passe-Miroir sont le plus fiable : Passe-miroir.

Si vous ne connaissez pas encore l’univers incroyable de Christelle Dabos, qu’attendez-vous ?
Une lecture prenante, incroyable, magique. Digne des plus grands récits de fantastiques.
Une pépite.

Publié dans Coup de coeur, Fantastique | Tagué , , , , , | 1 commentaire