Un tout petit rien – Camille Anseaume

un-tout-petit-rien-164769_w1000

 » On n’a ni projets ni même le projet d’en avoir. Le plus gros engagement qu’on ait pris ensemble, c’était de se dire qu’on s’appellerait en fin de semaine. C’était quand même un mardi. On s’aime surtout à l’horizontale, et dans le noir, c’est le seul moment où on n’a plus peur de se faire peur, où on ose mélanger nos souffles sans redouter que l’autre se dise que ça va peut-être un peu vite. C’est beaucoup plus que sexuel, c’est beaucoup moins qu’amoureux. C’est nos culs entre deux chaises, c’est suffisant pour faire semblant de faire des bébés, pas pour en avoir.  »

Camille découvre qu’elle est enceinte. Ce n’était pas prévu. Elle n’est pas vraiment en couple. En fait pas du tout.

Elle ne sait pas ce qu’elle va faire de ce « tout petit rien » qui n’est finalement pas si anodin que ça. Elle n’est pas une adolescente, elle a 24 ans.

Elle doit faire un choix. Et peu importe ce choix, sa vie en sera bouleversée. Définitivement.

L’auteure nous invite dans l’intimité de ce choix. Avec humour, émotion, sincérité.

On a de la peine pour Camille, on la plaint, on ne la comprend pas, puis on ne peut que la comprendre, on a envie de la prendre dans nos bras, de lui dire que quoi qu’il arrive tout ira bien. On se dit qu’on n’aimerait pas être à sa place. Et puis en fait peut être que si, on aimerait.

Le ton est juste, les mots sont percutants, les phrases son belles.

Une Camille hésitante, des « peut-être » grands parents perdus, des soeurs qui sont là, des amis qui savent parfois avant elle quelle sera la décision, des personnes sur lesquelles compter quoi qu’il arrive.

J’ai adoré Un tout petit rien. Je l’ai dévoré.

Les chapitres sont courts. Bien écrits.

Les phrases sont poétiques. Douces. Envahissantes.

Chaque mot est juste.

J’ai été émue, inquiète. Je voulais lire plus vite, mais j’appréhendais de tourner la dernière page.

Il s’agit du premier romain de Camille Anseaume. Qui a également un blog!!

http://www.cafedefilles.com/

Qui est génial bien sûr.

Une très belle découverte.

« Alors ? Alors tout va bien donc tout va mal, puisque tout irait bien si rien n’allait bien »

 

« Ils doutent que je doute, alors que je ne suis qu’un doute. Une hésitation qui prend le métro, une incertitude qui se lève et se douche, une indétermination qui essaye d’avaler un truc à manger, un point d’interrogation qui cherche le sommeil »

 

« Tu cries sans larmes, je pleure sans cris, à nous deux on sanglote en entier »

 

« Je te cherche un petit nom. J’hésite encore entre ma bosse, ma tumeur, mon erreur, mon accident, mon avorton, mon rien, mon tout, mon embryon, mon clandestin, mon sans-papier, mon tout-petit, mon envie, ma folie, mon amour »

Publicités
Cet article, publié dans Coup de coeur, Romans, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Un tout petit rien – Camille Anseaume

  1. Cess dit :

    c’est noté :))

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s