Les hirondelles de Kaboul – Yasmina Khadra

9782266204965

Ayant beaucoup apprécié l’écriture de Yasmina Khadra suite à ma lecture de Cousine K , j’ai récidivé en lisant un second livre de cet auteur qui errait dans ma PAL.

L’intrigue se passe dans les ruines de la belle Kaboul. La mort et la déchéance sont omniprésentes. D’exécutions publiques en lapidation. Les Talibans rôdent. Il n’est plus permis de simplement rire. Atiq, ancien moudjahid tient la geôle de Kaboul. Toute joie de vivre l’a abandonné. Quand à Mohsen, l’homme moderne, il se voit contraint d’accepter que sa superbe femme vive cachée derrière le tchadri.

 

Encore une fois, Yasmina Khadra signe un livre sombre et à la fois lumineux. Sombre de part le sujet traité. Lumineux car son écriture l’est définitivement. Vous êtes emportés dans Kaboul au fil des pages de ce court roman qui dépeint les errances de deux couples meurtris.

Vous pensiez que seule les femmes souffraient à Kaboul ? Vous vous trompiez sans doute. Les hommes ont juste l’interdiction de montrer leur faiblesses, leurs failles, leur souffrance. Les choix offerts sont limités : la folie ou la mort ?

Ce livre ne peut laisser indifférent. Il dérange, bouleverse, émeut, révolte. Yasmina Khadra pose un regard lucide et cru sur une triste réalité.

A ne pas laisser entre n’importe quelles mains.

 

« Les terres afghanes ne sont que champs de bataille, arènes et cimetières. Les prières s’émiettent dans la furie des mitrailles, les loups hurlent chaque soir à la mort, et le vent, lorsqu’il se lève, livre la complainte des mendiants au croassement des corbeaux »

« La musique est le véritable souffle de la vie. On mange pour ne pas mourir de faim. On chante pour s’entendre vivre »

« Vivre, c’est d’abord se tenir prêt à recevoir le ciel sur la tête. Si tu pars du principe que l’existence n’est qu’une épreuve, tu es équipé pour gérer ses peines et ses surprises. Si tu persistes à attendre d’elle ce qu’elle ne peut te donner, c’est la preuve que tu n’as rien compris »

 

 

Publicités
Cet article, publié dans Romans, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s