Le manoir de Tyneford – Natasha Solomons

9782253174998-T

Résumé :

Au printemps 1938, l’Autriche n’est plus un havre de paix pour les juifs. Elise Landau, jeune fille de la bonne société viennoise, est contrainte à l’exil. Tandis que sa famille attend un visa pour l’Amérique, elle devient domestique à Tyneford, une grande propriété du Dorset. C’est elle désormais qui polit l’argenterie et sert à table. Au début, elle se fait discrète, dissimule les perles de sa mère sous son uniforme, tait l’humiliation du racisme, du déclassement, l’inquiétude pour les siens, et ne parle pas du manuscrit que son père, écrivain de renom, a caché dans son alto. Peu à peu Elise s’attache aux lieux, s’ouvre aux autres, se fait aimer… Mais la guerre gronde et le monde change. Elise aussi doit changer. C’est à Tyneford pourtant qu’elle apprendra qu’on peut vivre plus d’une vie et aimer plus d’une fois.

 

J’ai beaucoup apprécié la lecture de ce livre. Il est touchant. Sans doute parce que même s’il s’agit d’une histoire romancée, elle se base sur des faits réels. Et même si Elise, Kit, Monsieur Rivers, Poppy, Will (et bien d’autres!) n’ont pas existé, des êtres humains ont vécu ce qu’ils ont vécu.

Le déracinement pour survivre, la séparation d’avec sa famille, la perte de l’innocence, la survie, la guerre, la mort, l’amour. Tant de thèmes divers et forts abordés dans ce roman.

Elise nous prouve que l’on peut se relever. Il suffit de le vouloir.  Que l’on peut aimer plusieurs fois. Il suffit de laisser son cœur s’ouvrir à nouveau.

Les descriptions sont à couper le souffle. J’ai été transporté au manoir de Tyneford. J’ai senti l’air marin me fouetter le visage. Mon cœur s’est serré plus d’une fois.

Un roman doux. Un roman fort. Avec des personnages qui sont difficiles à oublier. Elise qui se bat contre elle-même et reste remplie d’espoir, Kit et sa fougue juvénile, Mr Rivers mûr et posé.

Une belle découverte.

 

«  »Les photos sont étranges : elles restent dans le présent, les sujets captés dans un moment qui ne reviendra jamais. Nous les prenons en prévision de l’avenir : alors que clique l’obturateur, nous pensons aux futures versions de nos personnes se rappelant cet évènement »

Publicités
Cet article, publié dans Romans, est tagué , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Le manoir de Tyneford – Natasha Solomons

  1. Cess dit :

    Ah c’est marrant je l’ai noté ce mois ci justement ! Tu conseilles alors ?
    Il parait que les descriptions sont trop longues, tu confirmes ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s