Eleanor & Park – Rainbow Rowell

15745753

4 ème de couverture :

1986. Lorsque Eleanor, nouvelle au lycée, trop rousse, trop ronde, s’installe à côté de lui dans le bus scolaire, Park, garçon solitaire et secret, l’ignore poliment. Pourtant, peu à peu, les deux lycéens se rapprochent, liés par leur amour des comics et des Smiths… Et qu’importe si tout le monde au lycée harcèle Eleanor et si sa vie chez elle est un véritable enfer, Park est prêt à tout pour la sortir de là.

 

Mon avis :

Je suis tombée sous le charme de ce livre, j’ai succombé aux phrases parfaites, à l’ambiance intimiste. J’ai adoré Eleanor et Park. C’est un immense coup de cœur. Pour lequel il est bien difficile de trouver les mots!

John Green (chouchouuuuuuu) a dit justement à propos de ce livre : « Eleanor et Park me rappelle ce qu’est être fou amoureux d’une fille et fou amoureux d’un livre ».

Eleanor et Park c’est apprendre à apprivoiser l’autre, faire des erreurs, ne pas avoir une vie parfaite, avoir peur, avoir envie, se battre, désirer, se tromper, pleurer, aimer la musique, adorer les mots, fuir, aimer…

C’est des centaines de mots qui touchent, des dizaines de passages soulignés, un cœur qui bat plus fort, un souffle que l’on retient, un sourire qui erre sur les lèvres.

(Moi je m’emporte ?? Non non… pas du TOUT!)

Eleanor et Park se découvrent petit à petit. Elle, la rousse enrobée, constellée de tâches de rousseur et qui s’habille de manière complètement folklorique, qui survit plus qu’elle ne vit dans sa propre famille. Et lui, l’asiatique aux yeux verts, toujours vêtus de noir et discret, aux goûts musicaux affirmés, à la famille parfaite. Ils notent chacun au fur et à mesure les petits détails chez l’autre qui peuvent sembler anodins mais qui sont importants, essentiels pour eux. Une couleur de cheveux légèrement changeante à certains endroits, un sourire particulier. Ils tombent amoureux dans un souffle, sans vraiment le réaliser. Et l’on tombe amoureux d’eux en même temps. Il ne peut en être autrement.

« Park essayait de l’ignorer aussi, mais c’était un peu comme ignorer un train qui déraille ou une éclipse »

Eleanor est peu sûre d’elle, elle reste blessée par son passé et est anxieuse pour son présent. Elle reste persuadée que Park finira par se rendre compte de l’erreur qu’il a commise en commençant à lui parler.

Park est gauche parfois et exprime mal ce qu’il ressent et blesse sans le vouloir Eleanor.

Leurs premières fois ensemble ont fait battre mon petit cœur (et nullement question de sexe là dedans!)

 » Tenir la main d’Eleanor, c’était comme tenir un papillon. Ou un battement de cœur. C’était tenir une chose pleine, et pleinement vivante »

Eleanor et Park c’est aussi beaucoup d’humour et de passages savoureux

« Elle essayait de se rappeler quelles sortes d’espèces animales paralysaient leur proie avant de les manger… Peut-être que Park l’avait paralysée avec ses pouvoirs de ninja, sa poigne de Vulcain, et maintenant, il allait s’en repaître. Ce serait incroyablement bon »

« Elle et sa copine rondouillette, Beebi, adressaient la parole à Eleanor en cours de gym maintenant. (parce qu’une agression à la serviette hygiénique super plus était un excellent moyen de se faire des amis et d’étendre son influence) »

Ce sont des déclarations à vous faire rater des battements de coeur

« Je crois que je n’arrive pas à respirer quand on n’est pas tous les deux. En d’autres termes, quand je te vois le lundi matin, ça fait environ soixante heures que je retiens mon souffle. Ca explique peut-être que je sois grognon et que je m’énerve contre toi. Tout ce que je fais quand on est loin, c’est penser à toi, et tout ce que je fais quand on est ensemble, c’est paniquer. Parce que chaque seconde semble si importante. Et parce que je suis vraiment incontrôlable, je ne peux pas m’en empêcher. Je ne m’appartiens même plus, je suis à toi, et qu’est-ce qui se passera si un jour tu décides que tu ne veux plus de moi ? Comment est-ce que tu pourrais me vouloir autant que je te veux? »

 

 » – Tu es sûre de vouloir me présenter ?

– Oui. Je veux que tout le monde fasse ta connaissance. Tu es ma personne préférée de toute la vie »

 

« Je voulais juste dire que…j’ai aussi envie d’être la dernière personne que tu embrasses…Ça n’a pas l’air terrible dit comme ça, ça fait un peu menace de mort ou quoi. Mais ce que j’essaie de te dire c’est que, tu es tout pour moi. Voilà c’est bon, j’ai trouvé »

 

C’est également des serrements de coeur

« Elle ne serait jamais à sa place dans le salon de Park. Elle ne se sentait jamais à sa place nulle part, sauf quand elle était étendue sur son lit et qu’elle s’imaginait ailleurs »

« On croit que serrer quelqu’un très fort dans ses bras le rapproche de nous. On croit qu’on peut le serrer tellement fort qu’on pourra encore le sentir graver en soi quand on s’en dégage. Chaque fois qu’Eleanor se dégageait de Park, elle manquait d’air, perdre son contact la faisait suffoquer »

 

Il va falloir que je m’arrête… je pourrais citer le livre entièrement!

Tout est si parfait. Chaque mot, chaque phrase. Chaque situation. Je suis amoureuse de ce livre. De Park avec sa tendre maladresse et son amour qu’il découvre inconditionnel. D’Eleanor douce sous son épaisse carapace qui se découvre au contact de celui qui l’aime tel qu’elle est.

Tout n’est pas rose et parfait dans les vie d’Eleanor et Park. Mais la perfection n’existe pas (et c’est surfait!) Et c’est sûrement en grande partie les imperfections de leurs vies qui m’ont fait succomber au charme de ce livre. Car c’est ça la « vraie vie ».

La fin pourrait être controversée. Mais moi je l’ai trouvée parfaite. Eleanor et Park ne sont pas des adolescents tout à fait ordinaires. Ils méritaient une fin qui ne soit pas too much et représente leur relation. Je n’en dirai pas plus!  Si vous voulez savoir de quoi il en retourne, foncez lire ce livre!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! (ceci est un ordre au cas où vous n’auriez pas saisi!)

(Moi je m’en vais frissonner en relisant certains passages!!)

 

 

 

Publicités
Cet article, publié dans Coup de coeur, Romans doudous, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s