Contes pour petites filles perverses – Nadine Monfils

contes-pour-petites-filles-perverses-9782842712488_0

 

(Attendez, je finis de vomir et j’écris ma chronique…)

Il faut savoir que je n’ai pas choisi ce livre pour sa 4ème de couverture passionnante, son résumé intéressant mais bel et bien pour sa couverture « Oh, my! »

Et tout cela dans le cadre du Challenge lancé par Cécile : « Oh, my! cette couverture ». Et sachez que je me suis sacrifiée sur l’autel du challenge. Mes yeux ont saigné. Ma mâchoire s’est décrochée. Mon estomac s’est révulsé. Mais j’ai vaincu. J’ai terminé ce livre! (A quel prix ? Cela reste encore à définir…)

fabio2

Que dire de ce « livre » ? (oui entre guillemets car je ne comprends pas comment il a pu être publié en fait…)

Je n’ai absolument pas adhéré à l’univers de Nadine Monfils. Des contes courts, pervers, glauques… des petites filles sont mises en scène, souvent sans culotte (ne cherchez pas, c’est comme ça!)

Par exemple, dans le 1er conte, un homme dessine à la craie sur les murs de sa ville. Il possède la particularité d’avoir une corne sur le visage. Il dessine une petite fille nue et commence à la caresser. La pluie se met à tomber, il lui dessine une robe pour se protéger…et là une voix lui dit qu’elle aurait aimé également un parapluie. La petite fille du dessin s’est matérialisée devant lui. Il l’entraîne dans un coin et profite d’elle (vu qu’elle a l’air consentante…) Quand il ouvre les yeux, elle n’est plus là et sa corne a disparu. Il retourne au mur du dessin. Il est toujours là. Et de la bouche de la petite fille perle des gouttes de sang et on peut apercevoir une corne…

Vous avez avec ce premier conte un aperçu de l’univers créé par l’auteure. On passe de fêtes foraines perverses, aux chats qui ont besoin que l’on frotte leurs queues (voulez-vous un bassin pour vomir?), aux grands pères qui pervertissent leurs propres petites filles ou tentent de dévergonder celles des autres… certaines petite filles sont elles-mêmes « dérangées » et cherchent à tout prix la perversion et se complaisent dedans.

Non vraiment, je n’ai pas adhéré. C’est dérangeant. Je n’ai même pas pu y trouver du second degré ou une quelconque morale. Ne comprenant pas l’univers, j’ai cherché des critiques sur le net. Et bien certains ont adoré.  Ces contes ont même été qualifiées de « féeriques, délicieusement coquins et empreints de poésie macabre ». Je ne dois pas avoir la même conception du féérique. Mais chacun a le droit d’avoir un avis. Il faut de tout pour faire un monde (paraît-il!)

Après je reconnais à l’auteure le don d’employer des expressions qui peuvent être interprétées de différentes façons. Elle cherche sans doute volontairement à tenter de nous faire comprendre de travers. Et en cela elle est plutôt douée pour interpeler le lecteur. Et pour écrire. Mais ce ne sera pas pour moi.

Maintenant je vais tenter de nettoyer mon cerveau de toutes ces images horribles que j’ai en tête!!!! (et partir à la recherche d’un titre pour le nouveau challenge de Cécile « Oh my! Ce titre », parce que je ne m’arrêterai pas sur cette fausse note!)

Merci Cécile pour cette belle idée de challenge!!

 

Publicités
Cet article, publié dans Challenge, Non classé, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

5 commentaires pour Contes pour petites filles perverses – Nadine Monfils

  1. Caroline dit :

    Oh my god … Rien que le résumé me rend perplexe, mais il est certain que je n’aurais pas la curiosité d’aller le lire … Remets- toi bien mais je ne sais pas si une thérapie ne sera pas obligatoire après une lecture de ce genre … Mdr

  2. Cess dit :

    Quelle horreur, vraiment…
    D’ailleurs il rentre dans l’autre challenge aussi !

  3. asn83 dit :

    Hahahaha. On ne peut qu’admirer ton courage exemplaire !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s