Les chevaliers des Highlands/ Le Faucon – Monica McCarty

faucon10

4 ème de couverture :

Fille du comte d’Ulster, Lady Elyne est nostalgique de sa jeunesse insouciante. Avant de se marier, elle ose une dernière fois le « plongeon de la demoiselle » dans les eaux glacées de la mer d’Irlande. C’est alors qu’elle surprend une bande de pirates, en réalité la garde secrète du roi d’Écosse en exil. À leur tête, Erik MacSorley, marin d’élite venu engager des mercenaires. La raison voudrait qu’il élimine ce témoin gênant, pourtant il décide de garder captive cette jeune femme qui se dit simple gouvernante. Même si elle manque singulièrement d’humilité et s’obstine à lui tenir tête avec une effronterie aussi déconcertante que séduisante…

 

Mon avis :

Le premier tome avait planté le décor. Avec Robert de Bruce montant sa propre garde d’élite afin de reprendre le trône d’Ecosse.

Erik MacSorley, dit le Faucon est le chevalier dont nous suivrons un peu plus la route dans ce 2ème tome. Il possède des gênes Vikings et en mer, il est considéré comme quasiment un Dieu. Il n’existe pas de tempête dont il ne saurait s’échapper et c’est un nageur spectaculaire. Il est heureux de vivre, enjoué et toujours souriant, ce qui fait de lui un très grand charmeur auprès des dames (ce dont il ne se prive pas évidemment!)

Sa route croise malencontreusement celle d’Elyne de Burgh, fille du comte d’Ulster. Cette dernière s’étant laissée tenter par le « plongeon de la demoiselle » (les vierges se jettent dans la mer d’Irlande pour se porter bonheur) se retrouve malgré elle témoin de l’entrevue du Faucon avec des mercenaires. Ellie est considérée comme la moins jolie de sa famille, fine et avec peu de formes, elle s’est convaincue qu’elle n’a rien à offrir.

Il ne peut la laisser repartir et la kidnappe donc comptant la ramener plus tard auprès de sa famille. Mais comme Elyne n’est pas complètement stupide elle cache sa véritable identité et se fait passer pour une gouvernante, Ellie.  Et sans le vouloir elle met en péril le plan de Robert de Bruce et du Faucon.

Ellie est têtue et tient tête à Erik. Ce dont il n’a absolument pas l’habitude. Il est dérouté et déstabilisé par ce petit bout de femme qui finalement ne le laisse pas si indifférent que ça!

Si encore une fois la romance n’est pas la partie principale de cette série, elle tient une plus grande place que dans le 1er tome et m’a beaucoup plus plu. Grâce à une héroïne qui n’est pas insipide et soumise et un héro qui n’est pas bougon et râleur!

L’histoire prend son temps pour s’installer. On en apprend plus sur les plans de Robert de Bruce pour reconquérir son trône. On a le cœur qui se sert quant on apprend comment sont traitées les femmes de la famille de Robert de Bruce capturées par Edouard d’Angleterre, qui décidément semble ne plus avoir de limite dans sa cruauté…

En un mot, un second tome vraiment très réussi! Sur la lignée du premier. Qui présage un troisième génial!!

 

Publicités
Cet article, publié dans Romances, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s