Hunger Games – Suzanne Collins

88744010

** Attention article avec spoilers probables **

Katniss a 16 ans et vit dans le District 12. Chez elle, le pays est divisé en Districts dirigés par le Capitole. Chaque année pour rappeler au peuple qui dirige le Capitole organise les Hunger Games. Pour l’occasion chaque district fournit deux jeunes gens issus de ce qu’ils appellent la Moisson, un garçon et une fille. Ces derniers (au nombre de 24) doivent s’affronter dans une arène mise en place par le Capitole jusqu’à la mort. Un seul peut être le vainqueur.

Lors de cette 74 ème Moisson, Prim la petite soeur de Katniss qui a alors 12 ans est appelée. Katniss ne peut supporter cela et se porte volontaire afin de protéger sa soeur et sa famille.

Ce n’est qu’une infime partie du 1 er tome. Les 2 autres révèleront un univers encore plus complexe. Celui de la rébellion. Du sacrifice.

 

Mon avis :

Je n’en dirai pas plus car il faut lire ce livre!! Et puis je risquerai de trop en révéler.

Et puis on ne présente plus Hunger Games. Dans ma liste de livres depuis des années. Mais passant toujours après d’autres livres : pas le bon moment, pas l’envie de se lancer dans une trilogie. Et puis on me les a prêtés. Et j’ai attendu le dernier moment (avant de les rendre) pour commencer. Et je crois que c’est ce qu’il me fallait. Être « au pied du mur » et en vacances. J’aurai eu raison de cette trilogie en 4 jours. Ou bien est-ce elle qui aura eu raison de moi ?

4 jours où j’ai admiré Katniss. Sa détermination, sa force, son esprit farouche, son envie désespérée de vivre et surtout de protéger ceux auxquels elle tient. Son évolution et finalement cette fragilité qui finit par transparaître, alors que je me demandais si elle existait en elle, et qui m’a brisée le coeur.

4 jours où mon coeur a balancé. Entre Gale. Et Peeta.

4 jours avec Gale. Protecteur. Qui m’a lui aussi brisé le coeur dans le 3 ème tome.

4 jours avec Peeta. Son amour pur. Sa loyauté indéfectible. Malgré tout. Ses sacrifices. Et son terrible changement dans le tome 3. Qui m’a bouleversée.

4 jours où j’ai haï le Capitole. Sa froideur. Son manque d’humanité. Sa cruauté. Manipulations, trahisons, dérives…tout y semble permis.

4 jours où j’ai appris à voir différemment les primevères, les roses, les coups de canons, les arcs, la chasse, la forêt, les chats, les petits pains, les geais moqueurs…

4 jours immergée dans un univers foisonnant, travaillé où rien n’est laissé au hasard.

4 jours qui m’ont tenue en haleine.

4 jours qui m’ont fait trembler.

4 jours que j’ai adoré et en même temps détesté.

4 jours d’espoir, d’angoisse, de peur, de révélations, de surprises, de chocs…

4 jours trop courts.

4 jours intenses.

4 jours avec une fin en apothéose. Qui m’a horrifiée par certains aspects mais qui sonne « vrai ». Et qui reste parfaite à mes yeux malgré les sacrifices qui jalonnent ce livre. Une fin qui reste très pudique dans ce qui nous est livré et que je comprends après les horreurs de la guerre endurée même si j’aurai aimé en savoir plus.

4 jours qui ne paraissent pas grand chose dans une vie, mais 4 jours pour une trilogie qui laissera définitivement sa trace.

Lisez ces livres. Vraiment.

Publicités
Cet article, publié dans Coup de coeur, Dystopie, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

4 commentaires pour Hunger Games – Suzanne Collins

  1. Caro dit :

    Hésiter entre Gale et Peeta ? Ha !
    Peeta est juste un GROS boulet que se traîne Katniss du début à la fin de la trilogie. Le mec qui sert à rieeeeeeeen 😀

    Team Gale !

    J’adore Katniss (sauf en ce qui concerne ses réactions envers Peeta. J’ai passé la trilogie en mode  » bordel Katniss, LET THE BOULET DIE ! 😛 « ) qui est un personnage comme on aimerait en voir plus souvent dans la YA. Et HG est vraiment une très bonne série. Déjà la romance est au second plan, et de plus j’ai trouvé que Collins reste cohérente au contexte qu’elle a créé jusqu’au bout, elle ne finit pas dans la facilité.

    • emifloisa dit :

      J’avoue que j’ai beaucoup aimé Katniss et sa façon d’être!! (sauf concernant cette hésitation entre son meilleur ami et son compagnon de galère!)
      Et on est d’accord c’est une dystopie qui tient la route jusqu’au bout!
      Même si certains passages m’ont brisée le coeur, ils étaient nécessaires pour la cohérence du récit!

  2. Cess dit :

    Tout pareil que Caro! Team Gale. Definitly.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s