Pars avec lui – Agnès Ledig

PARS_AVEC_LUI_couv.indd

4 ème de couverture :

 On retrouve dans Pars avec lui l’univers tendre et attachant d’Agnès Ledig, avec ses personnages un peu fragiles, qui souvent nous ressemblent. L’auteur de Juste avant le bonheur sait tendre la main aux accidentés de la vie, à ceux qui sont meurtris, à bout de souffle. Mais aussi nous enseigner qu’envers et contre tout, l’amour doit triompher, et qu’être heureux, c’est regarder où l’on va, non d’où l’on vient.

 

Mon avis :

Tout part d’accidentés de la vie. Un pompier blessé par la vie, une infirmière qui panse les cœurs et les âmes, une sœur égarée sur le chemin de la vie, une grand mère qui a du vécu, une arrière grand père à l’aurore de sa vie, des meilleurs amis disparus et retrouvés, un infirmier pâtissier…

Ces personnages se croisent, leurs destins s’entremêlent. Ils s’interrogent. Ils se blessent. Ils se découvrent. Ils se séparent. Ils se découvrent. Ils se protègent.

Avec ce livre, j’ai découvert la plume d’Agnès Ledig. Cherchez l’erreur : j’ai ses trois livres dans ma PAL et j’ai commencé par le dernier. Je ne peux pas expliquer, il m’a appelé.

Ce livre m’a touché. Peut-être parce qu’il y est beaucoup question d’hôpital ? Et que je suis infirmière. Et que forcément tout ça me parle, me touche.

L’écriture d’Agnès Ledig m’a emportée. Elle traite de sujets durs, compliqués, parfois tabous avec pudeur et mesure. Ces héros et héroïnes, ça pourrait être vous, ça pourrait être moi. Ils nous sont proches, elle nous les rend proches. Et puis les chapitres sont courts et on alterne les points de vue (rien que pour ça il était quasi sûr que j’étais ferrée d’avance!)

Je m’y suis attachée. Leurs épreuves ont serré mon cœur. Leurs bonheurs m’ont fait sourire. Leurs peines m’ont fait pleurer. J’ai vécu avec eux pendant une parenthèse enchantée. Il a été difficile de les quitter. Ils ont laissé leur empreinte sur mon cœur et mon âme.  Un coup de cœur.

 

« Je m’intéresse au patient dans sa globalité. On soigne un corps qui abrite une âme. Quand celle-ci est torturée par des pensées, comment le corps peut-il être pansé? »

 

« Je ne sais pas ce qui s’est passé, je ne sais pas où je suis, je ne sais peut-être même plus qui je suis. Je suis une conscience dans un corps absent, une conscience qui n’a conscience de rien, sauf de ne pas savoir. »

 

« La vie continue en m’ayant mis entre parenthèses. Je veux savoir ce qui se passe hors des parenthèses. Je ne veux pas être points de suspension entre ces foutues parenthèses. »

 

« Mais je n’aime pas m’attacher. Quand on  s’attache, forcément on se détache, et c’est souvent douloureux. »

 

 

 

Publicités
Cet article, publié dans Coup de coeur, est tagué , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Pars avec lui – Agnès Ledig

  1. Cess dit :

    Tu donnes envie avec les deux livres de cet auteur.
    Happy end pour les deux ou pas ?

    • emifloisa dit :

      Oui ils se terminent bien!!
      L’épilogue de Marie d’en haut est un peu plus triste mais suit la logique d’une annonce à la fin du livre et on ne tombe pas dans le patho. Donc moi qui n’aime pas les fin triste, celle ci m’a convenue! 🙂
      J’espère que tu te lanceras!!
      Tu me diras 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s