Le brasier des souvenirs (Phaenix tome 2) – Carina Ronzenfeld

phaenix,-tome-2---le-brasier-des-souvenirs-3787053

4 eme de couverture :

Elle a tout oublié, il se souvient de chaque instant.
Depuis la nuit des temps, ils se retrouvent pour former le Phaenix.
Cette fois, afin que l’oiseau mythique renaisse de ses cendres, les deux amants devront ranimer le feu sacré…
Au cours de sa première année de fac dans le Sud de la France, Anaïa a appris qu’elle était détentrice d’un secret profondément enfoui en elle. Deux garçons qu’elle a rencontrés, Eidan et Enry, attendent d’elle qu’elle se souvienne, et recouvre sa véritable identité.
Une série de rêves troublants la hante, un mystérieux visiteur lui laisse des messages la nuit à travers des paroles de chansons… Grâce à ces indices, elle pourra renouer le fil coupé de son existence et découvrir que l’amour est la seule étincelle capable d’allumer le brasier de ses souvenirs. Celui qui est son âme soeur est là, près d’elle, tout près d’elle…
Réchauffée par les flammes de leur passion, Anaïa devra encore affronter les démons de son passé. Leur fusion suffira-t-elle à réparer ce qui a été brisé et à écarter le péril qui les guette ?

 

Mon avis :

 

** Spoilers si 1er tome non lu **

Logiquement après avoir lu le tome 1, j’ai enchainé avec le 2 ème tome (une série en seulement deux titres, ça aurait été dommage de la laisser inachevée alors que j’ai tant de séries entamées… J’en ai au moins une terminée!!)

Comme pour le 1er tome, Carina Rozenfeld a réussi à me transporter dans son univers. Ce dernier est détaillé, documenté, approfondi. Ce côté là m’a toujours autant plu. L’histoire est toujours intéressante bien qu’un peu trop longue à mon goût car j’ai eu parfois l’impression de tourner en rond autour d’un seul et même thème : Anaïa et sa mémoire.

Nous l’avions quittée à la fin du tome 1 alors qu’elle venait de réaliser qu’Eidan était le garçon qui peuplait ses rêves. Celui qui était « sa maison ». Elle avait tout gâché en le rejetant.

Au début de ce 2 ème tome, Eidan est parti. Il l’a quittée. Et Anaïa, qui ne parvient toujours pas à se rappeler de son passé, est perdue. Enry la presse de se souvenir, la pousse dans ses retranchements. Et elle n’arrive pas à le satisfaire. Elle sent que beaucoup de choses ne vont pas.

L’univers est toujours résolument tourné vers la destinée, la musique (j’aime particulièrement les paroles distillées tout le long de ces 2 tomes avec les références des artistes, ces chansons appuient parfaitement l’histoire et j’adore la plupart des titres cités, un gros plus, cela donne une dimension plus interactive à l’histoire), la mythologie des oiseaux légendaires.

Malheureusement comme pour le 1er tome, même si j’ai apprécié ma lecture et passé un bon moment, je ne me suis pas attachée aux personnages. Je suis à nouveau restée détachée. Je n’ai pas eu le petit déclic qui fait qu’on adore un livre, qu’on le vit, qu’il nous fait vibrer. La fin est prévisible et peut-être un peu trop rapide pour moi.

J’ai tout de même dans ma PAL l’autre série en 2 tomes de Carina Rozenfeld (La symphonie des Abysses), car malgré mon manque d’implication et de ressentis, le rendez vous avec l’auteure n’est pas totalement manqué pour moi. Je lui donnerai une seconde chance avec cette autre série.

Publicités
Cet article, publié dans Fantastique, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s