Edenbrooke – Julianne Donaldson

edenbrooke

4ème de couverture :

Marianne Daventry s’ennuie à mourir à Bath.
Aussi, elle n’hésite pas une seconde à rejoindre sa sœur lorsque celle-ci l’invite à passer l’été à la campagne à Edenbrooke. Mais Marianne découvre alors que les choses ne sont pas toujours ce qu’elles semblent être. Entre une terrifiante rencontre avec un bandit de grand chemin et des jeux de séduction a priori sans conséquences, la jeune fille se retrouve entraînée dans une aventure aussi romantique que complexe. Parviendra-t-elle à contenir les élans de son cœur ou succombera-t-elle au sourire d’un mystérieux inconnu ?

 

Mon avis :

Tout d’abord, il faut savoir que j’ai choisi ce livre sur un critère purement aléatoire. Mes couleurs préférées sont le vert anis et le bleu turquoise. Quand j’ai vu cette couverture, j’étais foutue. J’ai acheté le livre en lisant à peine le résumé!

Et quelle bonne surprise! Même quelle excellente surprise. Je suis une fan inconditionnelle de Jane Austen. On m’annonce en 4ème de couverture que ce livre est dans la lignée de ceux de Jane Austen. Beaucoup de pression pesait sur ce livre!

Je l’ai sorti rapidement de ma (monstrueuse et astronomique) PAL. Besoin de romance mais autre que contemporaine.

L’histoire prend place en 1816 en Angleterre. Marianne Daventry est à Bath chez sa grand mère depuis plusieurs mois suite à un drame familial. Elle ne s’y plaît pas. Elle n’aime pas la ville et préfère la campagne, les chevaux et grimper aux arbres. Donc quand sa soeur jumelle Cecily (qui elle a été exilé à Londres) lui écrit pour lui proposer de la rejoindre afin de passer l’été à Edenbrooke, Marianne saute sur l’occasion. Sa grand mère compte sur elle pour parfaire son éducation de jeune fille de bonne famille et ainsi faire d’elle son héritière.

Mais le voyage ne se passe pas tout à fait comme prévu. Marianne fait une rencontre surprenante. Son arrivée à Edenbrooke chamboulera tous ses à priori et ses convictions.

 

J’ai adoré ma lecture. Petit livre de 350 pages lu en moins de 24h (et encore, parce qu’il fallait aller travailler!)

Alors oui, on se doute de quasi tout ce qu’il va se passer. Mais c’est doux, c’est très bien écrit, et Philip… je ne dirai que ça!!

Edenbrooke c’est l’Angleterre des années 1800, les conventions, une bibliothèque, une partie d’échecs, des déclarations, des arbres, des chevaux, des tournoiements, une rivières, des bals, un pendentif, l’amour filial, l’amour fraternel, l’amour tout court, de la peinture, de l’émotion, une langue bien pendue, de l’humour, de la répartie, de l’hypersalivation, des poèmes…

Bref un cocktail extrêmement bien réussi que je conseille vraiment!!

 

Publicités
Cet article, publié dans Romances, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

4 commentaires pour Edenbrooke – Julianne Donaldson

  1. Caro dit :

    Bon j’ai eu un moment de faiblesse et du coup Edenbrooke est dans ma liseuse. Moi qui ne lis presque jamais de RH 🙂 Ma prochaine lecture après celle en cours !

  2. Julia dit :

    Hiiiiiiii !!! J’ai vraiment hâte de le lire :))
    Tu donnes trop envie !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s