Sempre – J. M Darhover

sempre-bis

4ème de couverture :

A sexy ebook about two seventeen-year-olds—one a victim of human trafficking; the other the son of the man who enslaved her—who fall in love and question everything they ever believed…

Haven Antonelli and Carmine DeMarco grew up under vastly different circumstances. Haven, a second-generation slave, was isolated in the middle of the desert, her days full of hard work and terrifying abuse.

Carmine, born into a wealthy Mafia family, lived a life of privilege and excess. Now, a twist of fate causes their worlds to collide. Entangled in a web of secrets and lies, they learn that while different on the surface, they have more in common than anyone would think.

In a world full of chaos, where money and power rule, Haven and Carmine yearn to break free, but a string of events that began before either of them were born threatens to destroy them instead. Murder and betrayal are a way of life, and nothing comes without a price—especially not freedom. But how much will they have to sacrifice? Can they escape their pasts? And, most of all, what does it mean to be free?

 

Mon avis :

Tout d’abord, je dois remercier Cess. Parce qu’elle a insisté pour que je lise Sempre et qu’elle a terriblement bien fait!! J’ai adoré ce livre de bout en bout!

Dès le début le ton et donné. Ce livre ne sera pas joyeux. Ce sera difficile. Mais pour accéder au bonheur, le chemin est parfois semé d’embûches.

Haven est une esclave de 17 ans. Elle vit une vie de misère au fin fond du désert et sa vie se résume à survivre. Tant bien que mal. Dans des conditions inimaginables.

Carmine fait quand à lui partie d’une famille de la Mafia. Il est arrogant (et on a envie de lui donner des paires de claques), vit dans un environnement qui lui permet de ne se priver de rien et utilise les gens (et surtout les filles) comme bon lui semble.

Tout change quand le Dr Vincent DeMarco, le père de Carmine, achète Haven et la ramène chez eux.  Leurs deux mondes entrent en collision. Et il y aura des dommages collatéraux qu’ils ne soupçonnaient pas.

 

Si vous craignez la lecture de ce livre car il y est question d’esclavage infantile dans le résumé, ne passez surtout pas votre chemin pour ça! Oui l’esclavage fait partie de l’atmosphère du livre mais n’est jamais explicitement abordé. Et ce serait vraiment dommage de se priver de ce livre pour cette seule raison!

Moi même j’étais un peu réticente et toutes mes appréhensions se sont envolées dès le début tant je me suis plongée dans l’univers de ce livre. Certes il y a une romance, entre Haven et Carmine, mais ce livre c’est tellement plus! Il ne mérite pas qu’on le réduise à ça. Tous les personnages sont parfaits!

Haven, fragile et naïve. Qui se découvre et s’ouvre peu à peu à force de patience et d’amour. Qui n’est pas si fragile que ça. Qui est un rayon de soleil au milieu du ciel nuageux. Du ciel de Carmine.

Carmine, fougueux et un caractère de cochon. Qui parle souvent sans réfléchir. On le voit s’assagir, et essayer de se contrôler. Avec plus ou moins de brio. On l’excuse quand on connaît son passé.

Dominic, le frère aîné de Carmine. Drôle, prévenant, qui trouve toujours les mots qu’il faut pour tenter de désamorcer une situation de crise.

Le Dr Vincent DeMarco. Froid. Calculateur. Assassin. Mais qui a des gestes parfois tendres. Des regards doux. Des paroles réconfortantes. Vincent qui nous trouble. Qui est-il vraiment ? Pourquoi agit-il de telle ou telle façon ? Je n’ai jamais su à quoi m’attendre avec lui. J’appréhendais ses réactions. Je redoutais ses interventions. Un personnage tout en complexité que j’ai adoré détesté.

Corrado, le beau frère. Econome en parole. Froid lui aussi. Et distant. Mais qui sait toucher en plein cœur lorsqu’il se décide à parler. Qui tient toujours sa parole. Toujours.

Et puis il y a Dia, la meilleure amie de Carmine, Tess sa soeur jumelle pas si gentille de prime abord, Nicholas et ses blagues vaseuses, Celia la tante parfaite à mes yeux.

Tous ces destins s’entremêlent volontairement ou non. Car la Mafia mène le jeu lorsque l’on s’engage avec elle. Et ce n’est pas facile à comprendre. On ne voit pas tous les liens. On ne s’attend pas à ce qu’il va arriver.

Ce livre m’a émue, ce livre m’a retournée, ce livre m’a fait rire, ce livre m’a fait lire en apnée, ce livre m’a presque faite pleurer, ce livre m’a impressionnée, ce livre m’a fait peur, ce livre m’a emportée. Ce livre je l’ai vécu à 100%.

On ne sait pas à qui se fier. Qui croire. Où l’on va. Qui nous cache quoi. Si l’on va s’en remettre. Si Carmine et Haven vont s’en remettre. L’écriture, l’ambiance, les personnages, l’intrigue, tout est terriblement addictif! Tout sonne parfaitement juste dans ce roman.

Il faut le lire IMPÉRATIVEMENT! Et le traduire en français. Rapidement!!

 

« Hell, he wasn’t sure if she was his girlfriend. All he knew was she’d stolen his heart, and ther was no way he could ask for it back. In such short time she’d taken him over, as much a part of him now as the air he breathed »

« I think sometimes good men just find themselves doing bas things »

« If you expect nothing, you aren’t disappointed when you get nothing »

« You have flaws, but that’s part of what makes you wonderful. You are perfect – perfect for me (…) Besides, flaws, no flaws, perfect, not perfect… they’re probably just technicalities, too »

 

 

Publicités
Cet article, publié dans Coup de coeur, Romans, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

4 commentaires pour Sempre – J. M Darhover

  1. Je reste convaincue qu’il est trop dur pour moi 🙂

    Mais tant mieux que tu aies aimé ! Encore une victoire de Cess 😀 !

  2. Karine:) dit :

    Il me fait quand même peur, celui-là, quand même…. mais bon, elle est convaincante, miss Cess!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s