Quand je pense à l’Equateur #4

20140818_181231_resized20140818_184319_resized

 

 

 

 

 

 

Quand je pense à l’Equateur. Je pense à mes valises.

Parce que faire mes valises pour aller voir ma famille là bas, c’est un peu jouer à Tetris grandeur nature!

(Prenez un thé, un café, un digestif,  installez-vous, prenez votre temps : cet article va être LONG!)

Mais en ces temps difficiles où regarder les infos à la télé équivaut à avoir envie de pleurer, crier (la neige, la pluie, le froid, les attentats…) (Ebola a l’air d’avoir freezé pour le moment)
Où regarder la télé tout court donne envie de pleurer, crier en fait (des rediffusions de films datant de plus de 10ans, la rediffusion de la Petite Maison dans la Prairie pour la 2013547 ème fois : la bande va finir par être trop usée)
Je vous offre une lueur d’espoir (je ne m’emballe JAMAIS!!)
Si vous avez envie de sourire et de rire un peu, embarquez avec moi pour l’explication des préparatifs de mon départ en Équateur. Et puis si vous n’avez pas envie de sourire et rire, ben embarquez quand même. On ne sait jamais, vous pourriez changer d’avis.

Je vais vous parler de mes préparatifs. Parce que les préparatifs, c’est toujours pénibles (pour ne pas dire chiants) Il n’y a aucune raison qu’il n’y ait que moi qui en souffre. Et comme vous m’aimez, et que vous n’êtes tous qu’abnégation et dévotion à mon égard, vous allez souffrir avec moi.

Donc déjà, quand je pars, j’emmène 3 tonnes de choses à mon frère, Mariela et Max. Ça va des casseroles, en passant par le chocolat et le fromage ET le vin (la base quoi), sans oublier les graines, et en bifurquant il y a les Kways (et évidemment des cadeaux!) Donc vous imaginez le problème. Une quantité phénoménale (n’oubliez pas : je n’exagère jamais)
Qui couvre un lit 2 places ENTIER!! (des fois le visuel, ça parle mieux)
Je sais que vous vous inquiétez. Vous vous demandez comment je fais.
Respirez (take a breath) (repirar) (parce que je pars en zone où on parle espagnol)
J’ai le droit à 2 valises de 23kg  (YEEEEEEEEESSSSS)
Quito (la capitale de l’Equateur donc pour ceux qui ne suivent pas) (un peu de culture au passage!) est une des seules destinations au monde avec la compagnie Air France (un peu de pub au passage…) à autoriser 2 valises de 23kg par tête (alleluia!)
Et pour mon départ nous étions à 25kg! (de casseroles, chocolats, fromage, vin, graines, kways et autres cadeaux si vous suivez toujours) (donc sans affaires personnelles)
Mes valises vides pesaient (à elles deux) 10kg.

(aparté mode on)

Oui désolée, on va faire des maths!
Excusez-moi, je ne vous ai pas prévenus.
En même temps, personne ne m’a demandée à moi si j’avais envie de faire des maths alors que j’étais en vacances et que mon cerveau était en pause!!
Je vous avais prévenus : vous allez souffrir avec moi.
(je ne sais même pas si vous lirez ce mail jusqu’au bout)
(à ceux qui liront jusqu’au bout : vous aurez une surprise!!)
(non je n’essaye pas de vous acheter)

(aparté mode off)

Donc, reprenons.
J’ai le droit à 2 valises de 23kg, donc 46kg.
Mes valises vident totalisent un poids de 10kg.
J’ai (environ) 25 kg de… de casseroles, chocolats, fromage, vin, graines, kways et autres cadeaux (non je ne me lasse pas du comique de répétition) (vous si?) (tant pis, c’est mon article!!)
10+25 = 35  (oui je sais, mes talents de calcul mental vous éblouissent)
46-35 = 11 (pour mes affaires perso donc)

(aparté mode on)

Aucune calculette n’a été utilisée durant cette session de calcul mental hautement compliqué

(aparté mode off)

Tout ça pour en arriver à quoi ?
Ben à rien. Juste pour le plaisir de partager ça avec vous. Parce que je vous aime.
(et que là la majorité d’entre vous me déteste) (et que ça m’amuse!!!)

Donc faire mes valises pour partir en Equateur, c’est comme vivre en temps de guerre, jouer à Tetris mais sans blocs et cubes, devoir ruser pour avoir plus de place, moins de poids.

Bref : ça rend fou! (crazy) (loco)

Il y a ce que je dois absolument emmener : des livres.

Ah non pardon!! J’emmène en principe ma liseuse (et 2/3 livres papiers suivant la place/le poids) (fallait pas se leurrer non plus, je n’allais pas partir SANS livres papier) (et si jamais je me perds dans la forêt ou si je suis kidnappée ON SAIT JAMAIS, ça me permettra de subsister en faisant du feu) (quoi que… est ce que j’aurai le courage de brûler mes livres ? Je vais y réfléchir!)

Donc après avoir pesé tout ce que j’emmène (fromage, chocolat, vin, kways, graines, casseroles etc…) on était à 26kg. Ce qui me laissait environ 10kg pour mes affaires à moi (donc en fait mes livres, je pars cul nu) (oh ça va, si on peut plus rigoler avec le comique de répétition hein…)

J’ai tout étalé sur le lit pour jouer à Tetris!! Comment tout imbriquer sans perte de place! Sauf que dans Tetris vous avez une limite de temps. Moi je n’en ai pas. MAIS j’ai donc une limite de poids. C’est une nouvelle règle. Un nouveau Tetris : le Valris (mélange de valise et Tetris) (on ne sait jamais pour ceux qui ne suivraient pas au fond)

Sauf que je ne suis pas très fan de Tetris. Et pas hyper patiente…(euphémisme quand tu nous tiens…) Mais si je m’en tiens à ma liste (oui je fais des listes) (ça permet de rien oublier!!!) tout devrait bien se passer (ou pas)

Il faut quand même que je vous avoue quelque chose (je fais mon « valise out »)

J’emmenais du vin, du chocolat, du fromage, de la moutarde, des graines (oui je sais que vous aviez compris depuis le temps que je vous le répète!)

Donc j’ai eu un peu peur de ne pas passer la douane. D’être assimilée à une trafiquante de nourriture, de devenir la Ben Laden des graines. Ça aurait titrer dans les journaux: « Une jeune (oui « jeune », la trentaine c’est le début de la vie!!) française prise la main dans le sac, elle essaye de faire entrer illégalement de la salade en terre étrangère afin d’envahir le pays » ou encore « Plus dangereuse que les Farks et les activistes jihadistes réunis, une jeune (oui toujours) française est arrêtée avant de mettre à feu et à sang l’Equateur à l’aide de chocolat, vin, graines de salade ». Soyez rassurés, vu que vous lisez ce mail, je suis partie et rentrée sans être arrêtée. Un miracle!

 

Pendant la réalisation des valises, je me suis demandée si on ne pouvait pas embaucher quelqu’un qui fasse les valises à votre place ?

Genre il y aurait un diplôme spécial. Les personnes apprendraient à faire les valises et on pourrait les embaucher. Elles sauraient ce qui est indispensables à mettre dans une valises ou non, suivant le temps que vous rester, où vous aller, à quelle période. Elles seraient imbattables au Valris. Elles dédieraient leur vie pour ça.

Faut peut-être que je propose ce nouveau cursus quelque part… il y a bien des  Cacheurs de plaques d’immatriculation à Téhéran (Iran), Transporteurs d’ados dans un sac au Vietnam (en principe ils restent vivants du début à la fin!),  » Blancs de service » en Chine, Baby-sitter d’autruches en Afrique du Sud, Electrocuteurs de personnes ivres au Mexique (les gens sont volontaires et payent pour ça!!), Sirènes de parcmètres en Australie, Nettoyeurs d’yeux… au couteau en Chine (sans rire!)  Donc franchement Faiseurs de valises ça reste honorable et correct comme métier par rapport à ceux citer plus haut non ? (voici l’article vous prouvant que les 7 métiers cités plus haut existent réellement, avec preuve en images pour certains s’il vous plaît!) :

http://www.metronews.fr/info/7-metiers-insolites-dont-vous-n-avez-jamais-entendu-parler-promis/mndq!RPLKpN2y0gxP/

Bref. (Façon de parler vu la longueur de l’article n’est-ce pas!)

L’été dernier la lutte fut serrée pour gagner contre mes valises. Ce fut intense.

Certains on souffert (mes orteils notamment, les valises, ces sournoises, ont tenté de me vaincre en sortant leurs roues, mais on me l’a fait pas à moi, je suis vigilante!!)

Les valises ont gagné les 2 premiers round

1er round

Valise 1 : 20,2

Valise 2 : 24,8

 

2eme round

Valise 1: 21,7

Valise 2 : 23,4

 

3eme round

Valise 1 : 22,2

Valise 2 : 22,8

 

Une lutte serrée de 50mn. Dans laquelle personne ne voulait laisser sa place.  Finalement je me dis que je pourrais peut être proposer mes services de faiseuse de valises. Il n’est jamais trop tard pour opérer une reconversion ou lancer un nouveau métier!!

(Avouez quand même que même si ça vous a pris (beaucoup!) de temps de lire ce mail, c’était plus sympa que de regarder les infos, non ?)  🙂

Publicités
Cet article, publié dans Tranches de vie..., est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

8 commentaires pour Quand je pense à l’Equateur #4

  1. sandy dit :

    Ha oui, nan mais les casseroles c’est pas facile à caser quand même !! On a un peu connu ça pour aller à La Réunion voir la famille de mon mari… on a bien galérer à l’aller… au retour, vu qu’on avait oublié le vol et qu’on a eu bien… 10 minutes pour faire nos valises, on s’est beaucoup moins posé de question ! Forcément ! ^^

  2. sandy dit :

    Mais quelle ingéniosité !! Je suis admiration !!!

  3. Tu sais qu’il existe des tutos sur Youtube pour t’apprendre à bien faire tes valises ? J’ai pas testé mais il paraît que c’est utile 🙂

    Sinon, pourquoi tu emmènes des graines ? C’est la question qui m’a turlupinée tout au long de ma lecture, mais pourquoi emmène-t-elle des graines ? 😀

    Et j’ai rien compris à tes maths, looool.

    • emifloisa dit :

      Ah je ne savais pas pour les tutos!!
      C’est bon à savoir 🙂

      J’emmenais des graines pour mon frère qui a monté sa ferme bio là bas!
      Il y a des choses qu’il ne trouve pas 🙂

      Rien compris aux maths??
      Rohhhhh c’était pourtant pas de la géométrie dans l’espace!!! 😀

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s