Le secret des abeilles – Sue Monk Kidd

51p0xEfKfLL._SY344_BO1,204,203,200_

4ème de couverture :

 » Nous vivions pour le miel. Nous en avalions une cuillerée le matin pour nous réveiller et une autre le soir pour nous aider à dormir. Nous en prenions à chaque repas pour apaiser notre esprit, nous donner du tonus et prévenir les maladies mortelles.  » En 1964, Lily a quatorze ans et vit en Caroline-du-Sud avec son père, un homme brutal, et Rosaleen, sa nourrice noire. Le décès de sa mère dans d’obscures conditions la hante. Lorsque Rosaleen se fait molester par des Blancs, Lily décide de fuir avec elle cette vie de douleurs et de mensonges. Elles trouvent refuge chez les sœurs Boatwright, trois apicultrices
tendres et généreuses dont l’emblème est une Vierge noire. À leurs côtés, Lily va être initiée à la pratique quasi mystique de l’apiculture, à l’affection, à l’amour et à la tolérance.

Mon avis :

Ce livre est aussi savoureux et doux que le miel (dont il est beaucoup question)

Dès les premières pages, nous entrons dans le vif du sujet. Été 1964, en Caroline du Sud. Lily, 14 ans, a perdu sa mère quand elle avait 4 ans, elle en garde un souvenir flou. Depuis elle est élevée par son père, qu’elle appelle T. Ray car il n’a rien d’un père. Brutal, agressif, haineux, Lily n’est pas heureuse avec lui et ne sait jamais jusqu’où iront ses crises de colère.

Mais elle peut compter sur Rosaleen, une ancienne employée noire de son père au verger, qui s’occupe d’eux depuis la disparition de la mère de Lily. Enfin, elle s’occupe surtout de Lily.

Lily qui n’a pas une vie simple et heureuse. Loin de là. Qui fait avec. Mais rêve d’ailleurs.

Et puis un jour tout bascule. Et Lily décide de partir avec Rosaleen.

Toutes les deux arrivent chez les sœurs Boatwright, August, June et May, 3 femmes de couleurs qui vendent du miel et vivent dans une maison rose bonbon.

Là bas, Lily va apprendre à se connaître, à s’accepter, à vivre, à comprendre, à pardonner et tellement plus!!

Ce livre, c’est la recherche de l’amour d’une mère, une quête de soi, l’acceptation des différences, la violence, le miel, la mort, les abeilles, la vie, la vierge noire, les souvenirs, la folie, la haine raciale, une saga familiale, le racisme, l’amour sous toutes ses formes, l’initiation…

J’ai été immergé dans l’univers de l’auteure. J’ai adoré vivre le temps de quelques pages avec ses personnages. Une écriture douce, poétique qui traite de sujets parfois difficiles mais tout en pudeur et retenue. A aucun moment on ne tombe dans le patho et le mélodramatique. Tout est justement dosé. Un petit bijou.

Mon seul petit bémol ira au côté religieux qui a été très présent durant une partie de la fin du livre et pourrait rebuter certains. Mais sinon c’est un sans faute et je lirai avec grand plaisir d’autres livres de l’auteure!

« Les gens qui pensent qu’il n’y a rien de pire que la mort ne comprennent rien à la vie »

« Être amoureux et se marier sont deux choses différentes J’ai été amoureuse une fois, bien sûr Personne ne pourrait traverser la vie sans tomber amoureux »

« Le problème avec les gens, c’est qu’ils ne savent pas distinguer ce qui est important de ce qui ne l’est pas »

« La perfection n’est pas de ce monde. On vit, c’est tout »

Publicités
Cet article, publié dans Romans, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s