La bibliothèque des cœurs cabossés – Katarina Bivald

product_9782207117750_195x320

4 ème de couverture :

Tout commence par les lettres que s’envoient deux femmes très différentes : Sara Lindqvist, vingt-huit ans, petit rat de bibliothèque mal dans sa peau, vivant à Haninge en Suède, et Amy Harris, soixante-cinq ans, vieille dame cultivée et solitaire, de Broken Wheel, dans l’Iowa. Après deux ans d’échanges et de conseils à la fois sur la littérature et sur la vie, Sara décide de rendre visite à Amy. Mais, quand elle arrive là-bas, elle apprend avec stupeur qu’Amy est morte. Elle se retrouve seule et perdue dans cette étrange petite ville américaine.

Pour la première fois de sa vie, Sara se fait de vrais amis – et pas uniquement les personnages de ses romans préférés –, qui l’aident à monter une librairie avec tous les livres qu’Amy affectionnait tant. Ce sera pour Sara, et pour les habitants attachants et loufoques de Broken Wheel, une véritable renaissance.

Et lorsque son visa de trois mois expire, ses nouveaux amis ont une idée géniale et complètement folle pour la faire rester à Broken Wheel…

Mon avis :

Ce livre était un choix de lecture pour une LC du très select et très fermé Whatsapp Book&Bitch Club.

Malheureusement beaucoup seront mortes au combat durant la lecture. Les pertes en cours de lecture sont énormes.

Pour ma part, je suis venue, j’ai vu et j’ai vaincu. Et je suis donc venue vous en parler.

Je ne reviens pas sur l’histoire. Le résumé le fait suffisamment.

Parlons du livre. L’histoire est longue à se mettre en place. Très longue. Voilà où sont à déplorer les pertes!

Pourtant le potentiel de l’histoire avait tout pour séduire. Sara arrive dans une petite ville qui ne paye pas de mine après avoir perdu son emploi chez elle. Elle a longtemps échangé des lettres avec Amy, résidente de cette fameuse petite ville et a enfin sauté le pas et décidé de la rencontrer.

Mais voilà rien ne se passe comme prévu. Amy est décédée.

Pourtant Sara, curieusement, va enfin trouver sa place dans cet univers décalé. Entre Marge, la maîtresse femme qui tient un bar et passe sa vie à faire des burgers, Andy et Carl le couple homosexuel de la ville, Gertrude et Annie May les amies de longue date, Caroline la grenouille de bénitier, Georges l’ancien alcoolique qui cherche à prouver qu’il existe, Jen la surexcitée des interviews, Claire l’ancienne fille-mère qui ne sait pas comment se rendre utile, Tom le beau gosse qui rit mais seulement des yeux, Josh l’habitant de la ville voisine qui cherche à trouver sa place et les livres (qui sont un personnage à part entière!)

Cette histoire avait énormément de potentiel mais tout met beaucoup de temps à se mettre en place. Beaucoup trop par moment. La fin est un peu plus rythmée avec quelque chose que je n’avais absolument pas vu venir et qui m’a laissée sur le c**!! Les pages se sont plus vite tournées pour moi durant les 150 dernières pages.

Et il faut savoir également qu’il arrive à l’auteure de spoiler certains livres, dont des classiques. Ce qui peut être problématique si on compte les lire par la suite.

En conclusion, un livre mimi mais manquant clairement de rythme pour moi. Du coup, j’ai du mal à saisir l’engouement autour de ce livre? Tout le monde semble hyper emballé.

Oui, effectivement ça reste sympathique. Oui ça tourne autour des livres, et pour nous les amoureux des livres, c’est beau. Oui il y a la librairie de Sara, celle qu’on pourrait rêver d’avoir. Oui il y a la chambre d’Amy, avec des murs entièrement recouverts de livres. Oui il y a Tom. Oui il y a de mignonnettes petites histoires d’amour. Mais définitivement pas un coup de cœur. Un moment choupinou de lecture, avec quelques longueurs, des tas de références à des livres (dont beaucoup de noter afin d’un jour peut être les lire!) mais définitivement pas aussi emballée que la majorité de la blogosphère.

Peut-être trop d’attentes à son égard ?

Publicités
Cet article, publié dans Romans, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour La bibliothèque des cœurs cabossés – Katarina Bivald

  1. sandy dit :

    Oula ! Je ne note pas ! Si ce sont seulement les dernières pages qui sont le plus intéressantes, ça va être long !! Et si ça spoile des classiques, c’est pas possible ! J’ai toujours bon espoir de lire plus de classique ! ^^

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s