L’Ombre du vent – Carlos Ruiz Zafon

51-TaN+d2YL._SX304_BO1,204,203,200_

4 ème de couverture :

1945. Barcelone se réveille après neuf années de guerre. Dans une ruelle étroite, deux silhouette émergent au petit jour. Un père, libraire, et son fils de 10 ans s’en vont sacrifier à un rituel centenaire. Bientôt, le Cimetière des livres oubliés ouvrira ses portes. Parmi les fantômes et les rayonnages, le jeune Daniel choisira un volume, un seul. Ce sera l’Ombre du vent. Dès lors, la recherche de son auteur, Julian Carax, obsédera Daniel jusqu’à façonner le cours de son existence…

Mon avis :

Quelle lecture!! 668 pages de pur bonheur. Que je n’ai pas vues passer. Que j’ai tourné rapidement. Que j’ai essayé de tourner plus doucement.

Nous sommes propulsés dans la Barcelone des années 1940. Après la guerre. La ville se reconstruit, ses habitants aussi.  Là apparaît Daniel, 10 ans. Son père est libraire. Ensemble ils se dirigent vers le Cimetière des livres oubliés. Là où Daniel rencontrera l’Ombre du vent. Le livre qui lui est quelque part destiné. Ce livre le tiendra éveillé. Il sera fasciné. Et suite à cela, il cherchera désespérément tous les livres de l’auteur, Julian Carax, que le mystère entoure.

Je n’en dis pas plus car ce livre se découvre. Intrigue, mystère, enquête, faux semblants, amour, amitié, révélations… ce livre est un condensé de surprises et m’a tenue en haleine jusqu’au bout! Et quel final!!! Si j’avais compris certaines choses, d’autres m’ont totalement sciée.

Le personnage de Daniel évolue au cours des années qui passent. Il mûrit. Réfléchit. Commet des erreurs. Mais malgré tout nous le voyons devenir adulte.

J’ai adoré le personnage de Fermin. Son langage fleurit, son imagination débordante, son passé obscur, son amour immodéré pour la vie. Un coup de cœur pour lui. De A à Z.

Non vraiment un excellent moment de lecture. Avec une intrigue menée de main de maître par l’auteur. Cet auteur je vais le suivre, sans aucun doute! Et il fera sans doute parti de mes auteurs préférés si mon coup de cœur pour son écriture et ses « histoires » se confirment lors d’une prochaine lecture.

« Les cadeaux sont donnés pour le plaisir de celui qui les offre, pas pour les mérites de celui qui les reçoit »

Publicités
Cet article, publié dans Romans, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

8 commentaires pour L’Ombre du vent – Carlos Ruiz Zafon

  1. Karine:) dit :

    Lu en 2007, je crois, pour le challenge ABC… J’avais adoré et en avais fait un coup de coeur. Quelle atmosphère!

  2. emifloisa dit :

    Je te comprends pour le coup de coeur!
    Je l’ai trop laissé trainer dans ma PAL ce livre. Et j’en lirai sans doute d’autres de l’auteur pour confirmer la belle découverte de sa plume 🙂

  3. ❤ ❤ ❤

    Oui, c'est du commentaire constructif 😛

    Tu ne m'as pas dit si tu étais tombée un peu amoureuse de Julian Carax. Parce que moi oui !

  4. Julia dit :

    J’ai beaucoup aimé ce livre, mais pas de coup de cœur pour moi 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s