Une nuit pour s’aimer (préquelle Bedwyn) -Mary Balogh

une-nuit-pour-s-aimer-tea-9782290074435_0

 

4ème de couverture :

Neville Wyatt s’apprête à épouser sa cousine Lauren quand il se croit victime d’une hallucination : sur le parvis de l’église vient d’apparaître la silhouette fragile d’une femme en guenilles. Lily. Qu’il a épousée au Portugal dix-huit mois plus tôt, juste avant qu’elle soit tuée sous ses yeux. Aujourd’hui il la retrouve bien vivante ; la même et pourtant une autre, meurtrie par la violence des hommes et la déchéance. Ici, à Londres, le gouffre qui les sépare n’a jamais été plus grand. Lily est roturière, illettrée. Tandis que lui est devenu le nouveau comte de Kilbourne. Et pourtant, il l’aime toujours…

 

Mon avis :

Neville Wyatt le comte de Kilbourne va épouser Lauren, son amie d’enfance.
Mais le jour du mariage apparaît dans l’église, Lily.
Et Neville déclare qu’il s’agit de son épouse. Il la pensait décéder suite à un tragique guet apens ayant eu lieu lorsqu’ils étaient au Portugal le lendemain de leur union.
Mais Lily a survécu, en faisant des sacrifices et a toujours voulu plus que tout retrouver Neville.
Elle ne s’attendait seulement pas à ce que celui ci soit sur le point de se marier…
Lily ne fait pas partie du même milieu que Neville. Elle n’a jamais évolué dans les mêmes sphères mondaines. Elle appartient à la nature, à la Terre.
Elle n’avait pas pris conscience de la position de son mari jusqu’à le retrouver et de tout ce que ce monde pouvait présenter d’oppressant pour elle qui ne s’y sent pas à sa place.
Elle ne sait ni lire, ni écrire, elle ne se rend pas compte de ce qui se fait ou non lorsque l’on devient comtesse.
Va-t-elle pouvoir passer au dessus de tout cela pour être avec Neville ? Pourra-t-il lui de son côté comprendre ce par quoi elle est passée durant sa disparition ? Lauren va-t-elle abandonner aussi facilement l’idée de se marier avec Neville ?

J’ai apprécié cette lecture sans la trouver transcendante. Beaucoup de longueurs et de suspens inutile et c’est dommage car les personnages que l’on découvre sont pour certains originaux et plutôt bien dépeints.
Mais voilà, ça traîne. Et j’ai donc lu cette préquelle en étant détachée finalement. Et en trouvant certains passages même « ridicules », ou plutôt un peu trop gentillets et simplistes.
Donc un tome sympa mais sans plus qui me laisse un peu (beaucoup!!) sur ma faim!

Mais je garde en tête qu’il s’agit d’une préquelle à la série des Bedwyn et je compte bien poursuivre cette série et lui laisser sa chance.

Publicités
Cet article, publié dans Romances, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s