La jeune fille à la tour – Eloïsa James

il--tait-une-fois,-tome-5---la-jeune-fille-a-la-tour-468445-250-400

4ème de couverture :

De passage à Londres, le duc de Kinross succombe au charme de la ravissante Edith Gilchrist. Parée de toutes les qualités nécessaires à une épouse, elle joue en prime divinement bien du violoncelle. Quelques baisers volés leur promettent déjà mille délices. Pourquoi faire traîner les fiançailles ? Le mariage est rondement célébré. Mais, contre toute attente, la nuit de noces se passe mal. La jeune femme s’isole dans la plus haute chambre du château de Craigievar. Et Gowan se retrouve face à un sacré défi : conquérir le cœur et le corps de la Belle de la Tour… sa duchesse.

 

Mon avis :

Alors déjà coup de gueule contre la 4 eme de couverture mensongère!!
Qui annonce un fait que l’on pense qui va se produire dès le début du livre et qui ne se produit qu’à 50 pages de la fin (sur un livre de 400 pages!!) et du coup spoile une partie de l’histoire.
Il faut dire que ça a gâché un peu mon plaisir car j’attendais l’arrivée de ce fait et du coup j’ai parfois survolé l’histoire.

C’est dommage car cette romance est belle.
Gowan duc de Kinross tombe sous le charme d’Edith Gilchrist dès le premier regard et leur mariage est rapidement célébré.
Mais peut être que la première impression laissée par Edith ne reflète pas la réalité?
Elle ne vit que pour la musique et son violoncelle, Gowan ne vit que pour son domaine et son travail.
Elle est douce et espiègle, il est impressionnant et froid.

Et là où tout aurait pu être classique, Eloisa James glisse quelques originalités :
A savoir un duc puceau qui compte ne se consacrer qu’à sa duchesse toute sa vie durant et y met un point d’honneur (ce qui pour l’époque est plutôt incroyable!)
Et elle met également l’accent sur le couple des parents d’Edith, ce qui est plutôt déconcertant au premier abord et pourtant bien vu. Et donne envie d’en savoir plus sur les personnages secondaires.

J’ai trouvé les personnages touchants et attachants.
Et l’histoire originale.
Mais cette histoire de 4eme de couverture m’a réellement gâchée une partie de mon plaisir de lecture… Je ressors donc mitigée malheureusement de cette lecture qui aurait pu être si parfaite…

Publicités
Cet article, publié dans Chall'Eien'ge, Romances, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s