L’héritière de Bellecombe – Liz Carlyle

9782280351232

 

4 ème de couverture :

Être l’héritière d’un domaine majestueux et désargenté n’est pas de tout repos, mais lady Kate a l’habitude : depuis toujours, c’est elle la pragmatique de la famille. En revanche, s’occuper d’un inconnu qu’une chute de cheval a rendu amnésique est une autre affaire. A mesure que le mystérieux Edward retrouve ses forces, sa beauté virile ne manque pas d’éveiller les rumeurs. Kate doit prendre garde, car sa réputation et celle de sa sœur, qui doit bientôt se marier, pourraient bien en souffrir.

 

Mon avis :

Nous sommes en Angleterre en 1850, Kate est baronne et en l’absence d’héritier masculin elle dirige le domaine de Bellecombe qu’elle essaye tant bien que mal de faire vivre. Elle s’occupe de toute la gestion du domaine et est souvent à droite et à gauche pour régler des problèmes liés à son statut d’héritière.
Elle surveille aussi sa jeune soeur Nancy qui a tendance à n’en faire qu’à sa tête.
Et c’est suite à une dispute avec cette dernière, que Kate part à cheval pour se calmer et provoque un accident avec un autre cavalier.
Ce dernier, amnésique après sa chute, est recueilli par Kate qui s’en veut énormément d’être responsable de son état, tout en n’étant pas du tout indifférente au charme viril du bel inconnu.

Cette lecture fut agréable mais sans me laisser malheureusement un souvenir impérissable.
La lecture est fluide et la plume agréable mais j’ai pu sans problème poser mon livre et y revenir plus tard sans être impatiente de le retrouver comme cela peut arriver.
Les personnages sont bien travaillés.
Kate est une jeune femme forte, ayant la tête sur les épaules et qui assume totalement ce qu’elle désire et ce qu’elle est. Sans pour autant imposer ses idées et ses envies de manière impérieuse.
Elle est indépendante et ne compte que sur elle même et certaines personnes de son entourage en lesquelles elle peut avoir une confiance aveugle.
Edward n’est pas un gentil garçon. Il n’est pas fréquentable, il n’a pas une bonne réputation. Mais il possède une présence et un charisme qui éclipsent les aspects un peu sombres de sa vie. Malgré la vie qu’il mène (et qui pour l’époque est clairement un scandale), c’est un homme droit, avec des valeurs et des principes. Il est intrigant. On a envie de connaître les raisons de certains de ses choix pour encore mieux le comprendre.
Les personnages secondaires sont très hétéroclites. La mère de Kate et Nancy : très extravagante, superficielle et un peu trop surjoué pour moi. Qui finalement ne se révèle pas celle qu’elle paraît être au premier regard.
L’oncle très collet monté qui arrive pour tenter de remettre tout le monde dans le droit chemin.
Le pasteur qui en pince pour Nancy et n’a qu’un désir : se faire bien voir de la famille de celle qu’il aime.
Les amies d’Aurélie (la mère des filles) qui débarquent pour venir chasser et se révèlent tour à tour dignes de confiance, fins stratèges ou honteux manipulateurs.
Mais je ne me suis pas attachée à ces personnages. Peut être justement car j’ai trouvé les traits de caractère parfois un peu trop poussés à l’extrême ?

J’ai trouvé certains passages un peu longs. Sans pouvoir pour autant dire pour quelle raison.
Un goût de déjà vu ? Un goût de too much ?
Je ne sais pas.
J’ai donc bien aimé cette lecture. Mais il m’a manqué ce petit quelque chose en plus qui fait d’un livre, LE livre.

Publicités
Cet article, publié dans Romances, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s