Les livres dont j’attendais plus…

l-annee-ou-je-t-ai-perdu-765034

4 ème de couverture :

Harper est la spécialiste des grosses bourdes. On peut même dire qu’elle y excelle ! L’année passée, elle s’est faite virer de son équipe de natation, a gagné la réputation de la pire garce du lycée, puis est devenue le mouton noir officiel de sa famille. Mais sa pire erreur est sans doute d’avoir perdu son meilleur ami, Declan.

Après six mois d’absence et de silence, Declan revient dans leur ville natale pour y passer l’été. Tout chez lui semble différent : il est plus grand, plus fort, et surtout plus séduisant que jamais… Harper aussi a changé, surtout depuis qu’on a diagnostiqué un cancer à sa mère.

Declan ne veut plus avoir affaire à Harper. Pourtant, il est le seul à qui elle aurait voulu se confier. Mais alors que le destin les rapproche à nouveau, ils devront décider ce qu’ils peuvent sauver dans leur histoire…

 

Mon avis :

Je me disais que ce livre avait du potentiel. Les critiques étaient plutôt très positives.
Que la lecture pouvait être légère et sympathique. Donc je me suis lancée joyeusement dans l’aventure!

Harper a commis pas mal d’erreurs dernièrement et notamment celle de s’éloigner d’un de ses meilleurs amis Declan. Quand celui ci revient de son pensionnat, elle ne sait pas comment gérer ce trop plein d’émotions qui surgit et se retrouve à nouveau en équilibre sur un fil à flirter avec les limites. Et quelles limites! Avec au milieu de tout ça les problèmes de santé de sa mère qui viennent encore plus la perturber.

Je suis mitigée.
J’ai eu beaucoup de mal avec la plume et le style. Parfois je ne saisissais plus qui parlait. Je ne comprenais pas de quoi l’auteur parlait. Peut être à imputer à la traduction ?
Surtout au début où je me demandais même s’il ne me manquait pas des pages!! C’est pour dire… J’ai dû relire plusieurs fois certains passages (et je n’étais pas fatiguée hein)
Je veux bien qu’on maintienne le mystère sur certaines choses mais quand ça fait que le lecteur est totalement perdu, je ne valide pas…
Les actions d’Harper et ses réactions sont très répétitives, à croire qu’elle n’apprendra jamais de ses erreurs. Ok elle a 17 ans mais bon… la bêtise a ses limites tout de même! Au bout d’un moment se voir répéter les mêmes choses est devenu lassant pour moi et m’a ennuyée et un peu perdue…
Les personnages secondaires sont plein de potentiel mais survolés. J’aurai aimé en savoir plus sur eux. D’accord ce sont des personnages secondaires, mais ce n’est pas pour autant qu’ils doivent être négligés selon moi.
Donc forcément je n’ai pas pu m’y attacher.
L’auteure tombe rapidement dans les clichés : la mère malade d’un cancer, la fille qui dérape pour tout et n’importe quoi, le meilleur ami qui est là malgré tout, l’autre fille à laquelle il fait mine de s’intéresser pour la rendre jalouse…

Malgré tout je voulais connaître le dénouement entre Harper et Declan (parfois je me dis que j’ai un petit côté masochiste)
Et une fois la dernière page tournée je me suis dit : tout ça pour ça ?
Déception je suis… Et la première à être déçue d’avoir été déçue!

 

004031696

 

4ème de couverture :

Willowdeen ne s’est jamais préoccupée de son corps. Oui, elle est ronde, et alors ? Comme elle le dit toujours, un corps parfait pour la plage, c’est son corps dans un bikini, pas besoin d’être super slim pour s’assumer. Jusqu’au jour où elle se retrouve à travailler au fast-food du coin et qu’elle rencontre Bo, qui porte un peu trop bien son nom. Et autant Will n’est pas du tout surprise de le trouver attirant, autant elle est sous le choc lorsqu’il lui vole un baiser. Mais au lieu de se sentir pousser des ailes, Will commence à douter. Comment peut-il l’aimer quand le monde entier dit que les filles comme elle doivent être cantonnées aux seconds rôles ?
Peut-être ne s’assume-t-elle pas tant que ça au final ? Un seul moyen de retrouver confiance en elle : faire la chose la plus inimaginable qui soit… s’inscrire au concours de beauté local présidé par sa propre mère, ex-miss au corps filiforme. Entraînant dans son sillage tout un groupe de candidates faites pour tout sauf défiler, Will va montrer au monde, et surtout à elle-même, qu’elle aussi a sa place sous les projecteurs.

 

Mon avis :

 Ce livre m’a interpellé à sa sortie en VO. Et puis j’ai attendu. Du coup je me suis dit que j’allais le lire en VF étant donné qu’entre temps il était sorti chez Michel Lafon.
Je me suis dit qu’il y avait du potentiel. Et oui, faible je suis… Encore une fois les avis étaient plutôt très positifs et je me suis laissée influencée.

Et effectivement il y a du potentiel  (et il y aura un gros « mais »…)
Willowdean, l’héroïne se sent bien telle qu’elle est. Avec ses rondeurs. Mais voilà, tout se transforme un peu quand Bo entre dans son monde. Ils travaillent ensemble, Bo est beau (…) (désolée tout le long du livre j’ai détesté ce choix de prénom) et surtout il semble réellement s’intéresser à elle, et pas seulement de façon anodine.
Willowdean n’est pas habituée à être au premier plan. Elle perd un peu ses repères et décide sur un coup de tête de s’inscrire au concours de beauté de sa ville, concours qu’évidemment sa mère (ancienne gagnante) préside.
Mais elle ne s’engage pas seule. Elle se voit accompagnée de plusieurs jeunes filles « hors normes » qui sans sa décision de participer ne l’auraient elles même jamais fait.

Mais voilà. Si j’ai trouvé la lecture plutôt sympa, je me suis quand même ennuyée à certains moments. Il y a des schémas répétitifs, certains personnages sont vraiment caricaturaux à l’extrême, d’autres plutôt survolés (et me semble-t-il à tord).
Je n’ai pas non plus aimé l’attitude de Willowdean à l’égard de Mitch (même si elle culpabilise et s’excuse). Oui je sais, c’est une adolescente. Mais bon quand même.
Et je ne parle pas de cette fin. Qui n’en est pas une (pour moi).
Enfin si. Mais je n’aime pas les fins trop ouvertes. Et celle là c’est carrément la panaméricaine.

Le style quand à lui est plutôt agréable et fluide. Rien à dire de ce côté là. Non vraiment ce n’est pas la forme qui m’a gênée mais plutôt le fond. J’attendais « plus ». En quoi ? Je ne saurai le dire. Mais j’ai eu un goût de trop peu, d’inachevé. Et je suis restée une spectatrice totalement extérieure. Je n’ai sentie aucune implication dans l’histoire de mon côté. D’où une grande frustration.  Parce que je voulais tellement (trop?) que ça le fasse…

Je crois que je suis déçue (euphémisme quand tu nous tiens)
Une histoire pleine de potentiel, avec de jolis moments et une plume agréable. Dommage que ça ne l’ait pas plus fait avec moi. Je reste totalement sur ma faim/fin.

Publicités
Cet article, publié dans Romans, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

3 commentaires pour Les livres dont j’attendais plus…

  1. Dumplin est dans ma wisht-list, mais là tu viens de me refroidir ^^
    Le sujet est intéressant mais j’avais l’impression que c’était un peu plus adulte que ça…
    Bon on verra 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s