Lady Susan – Jane Austen

product_9782070337569_195x320

4 ème de couverture :

Une veuve spirituelle et jolie, mais sans un sou, trouve refuge chez son beau-frère, un riche banquier. Est-elle dénuée de scrupules, prête à tout pour faire un beau mariage, ou juste une coquette qui veut s’amuser ? Le jeune Reginald risque de payer cher la réponse à cette question…

 

Mon avis :

Ah Jane Austen!
Une de mes auteures favorites.
Et je n’avais pas lu ce court livre d’elle.
Et puis l’adaptation cinématographique a été annoncée et je me devais de lire le livre avant d’y aller.

Donc Lady Susan c’est un très court roman (moins de 100 pages) basé sur des échanges épistolaires essentiellement.
Entre Lady Susan, son amie Mme Johnson , Mme Vernon, sa mère Lady de Courcy et Mr de Courcy pour les principaux. Certains échangent les un avec les autres, d’autres n’auront aucun contact.
Lady Susan est veuve depuis quelques mois et a une réputation plutôt sulfureuse pour l’époque (c’est le moins que l’on puisse dire) Bien faite de sa personne elle ne fait pas ses plus de 30 ans mais bel et bien 10 ans de moins et joue de ses charmes et de sa verve pour tenter de manipuler tout son petit monde comme elle l’entend et surtout à son avantage.
Au cours de ses échanges nous voyons tantôt le vrai visage de Lady Susan lorsqu’elle s’adresse à son amie et l’image qu’elle se donne en apparence dans les lettres des autres qui décrivent ses comportements et attitudes quotidiens.

Lady Susan vous voulez la détester complètement, elle n’est absolument pas attachante. Elle méprise sa propre fille au point de vouloir la marier contre son gré. Elle est rusée, perfide, manipulatrice, belle et sûre d’elle…
Mais en même temps, vous l’admirez un peu et elle m’a même fait parfois sourire. Car elle est capable de se sortir de toutes les situations peu importe jusqu’à quel point elle est embourbée. Elle arrive à tirer parti de tout et de tout le monde. Ses ressources semblent inépuisables. Lady Susan ne pense qu’à elle et peu importe les dommages collatéraux. Quand bien même cela puisse concerner sa propre famille.
Le personnage le plus détestable de Jane Austen et de très loin.
Mais très intéressant à suivre et à analyser.

J’ai également beaucoup apprécier le personnage de Mme Vernon, sa belle soeur (la femme du frère de son défunt mari) Celle ci est une des rares à voir clair dans son double jeu depuis le début et à tenter de sortir des griffes de Lady Susan toutes les victimes innocentes qu’elle peut. Elle fait cela de manière plus ou moins subtiles parfois mais en ne pensant qu’au bien d’autrui.
L’inverse complet de Lady Susan en somme.

J’ai vraiment beaucoup aimé cette lecture. Et surtout retrouver la plume de Jane Austen pour un roman (même si trop court à mon goût) que je n’avais pas encore lu)

Publicités
Cet article, publié dans Chall'Eien'ge, Romans, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

3 commentaires pour Lady Susan – Jane Austen

  1. Je n’ai encore rien lu de cette auteure mais je suis de + en + tentée… Tu conseillerais quel titre pour commencer s’il te plait ? 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s