Tu comprendras quand tu seras plus grande – Virginie Grimaldi

Tu-comprendras-quand-tu-seras-plus-grande-de-Virginie-Grimaldi

 

4 ème de couverture :

Quand Julia débarque comme psychologue à la maison de retraite Les Tamaris, elle ne croit pas plus au bonheur qu’à la petite souris. Pire, une fois sur place, elle se souvient qu’elle ne déborde pas d’affection pour les personnes âgées. Et dire qu’elle a tout plaqué pour se sauver, dans tous les sens du terme.
Au fil des jours, Julia découvre que les pensionnaires ont bien des choses à lui apprendre. Difficile pourtant d’imaginer qu’on puisse reprendre goût à la vie entre des papys farceurs, des mamies fantaisistes et des collègues au cœur brisé… Et si elle n’avait pas atterri là par hasard ? Et si l’amour se cachait là où on ne l’attend pas ?
C’est l’histoire de chemins qui se croisent. Les chemins de ceux qui ont une vie à raconter et de ceux qui ont une vie à construire.

 

Mon avis :

Attention coup de coeur!! (et je deviens de plus en plus difficile en plus à force de lire donc ce n’est pas anodin!!)

Je ne sais même pas par où commencer!
Julia est psychologue. Elle vient de plaquer un job en or pour aller s’expatrier dans le sud et s’occuper de personnes âgées dans une maison de retraite.
De récents évènements ont totalement bouleversés sa vie personnelle et elle a eu besoin de tout quitter pour aller voir ailleurs. Et avant de dérailler encore plus qu’elle ne l’a déjà fait.
Lors de son premier jour à la maison de retraite les Tamaris, elle se demande bel et bien où elle a mis les pieds, parce qu’elle n’aime pas particulièrement s’occuper des personnes âgées.
Mais cette aventure va définitivement la sauver.

Je ne veux pas en dire plus parce qu’il faut vraiment découvrir ce livre!
Il y a d’abord un humour parfait. Subtil, présent au bon moment, qui met du baume au cœur et vous colle un sourire aux lèvres.
Il y a un équilibre parfait entre les moments un peu plus durs qui sont toujours compensés par une dose de légèreté bienvenue.
J’avoue que j’avais peur que ce soit un peu « too much » dans l’étalage des sentiments, voir cucul. Mais pas du tout. Loin de là. L’auteure traite de sujets sérieux et touchants avec délicatesse, finesse et douceur, sans jamais en faire trop. Ça sonne juste. Terriblement parfois.
Et que dire des personnages ?
Ils sont parfaits.
Rien que décrire ces quelques lignes, je me sens émue.
Il y a Julia l’héroïne malmenée par la vie dernièrement. On apprend peu à peu ce qui lui est arrivé. Il reste jusqu’à la toute fin des zones d’ombre et j’avoue avoir été totalement surprise par un des rebondissement final. Enfin même LE rebondissement. Une magnifique surprise qui me donne encore des frissons quand j’y songe plusieurs jours après achevé ma lecture.
Il y a tous les habitant de la maison de retraite. Qu’ils soient secrets, taquins, en perte de repères, franchement désagréables et j’en passe. Ils prouvent que la vieillesse n’est absolument pas la fin. Et que l’on peut apprendre beaucoup de nos aînés.
L’histoire d’amour n’est pas l’objet principal du livre. Il faut le savoir.
Quoi que quand on y pense tout est question d’amour dans ce livre. Au sens large.
L’amour fraternel, l’amour filial, l’amour au delà du temps qui passe, l’amour de la vie, l’amour au delà des conventions et des convenances, l’AMOUR tout court.
Une ode à la vie et à la renaissance. Une ode à la vieillesse qui est tellement souvent décriée et critiquée.
Ah ce livre…
J’ai souri, j’ai ri, j’ai cherché à comprendre, j’ai été ému, j’ai versé quelques larmes (bon ok peut être un peu plus que « quelques »), j’ai pesté, j’ai écarquillé les yeux, j’ai tourné les pages encore et encore… Je ne voulais pas que ça s’arrête. J’ai été transportée pendant toute ma lecture.
Je me suis sentie orpheline de tous les personnages avec lesquels j’ai vécu quelques heures, quelques jours… lorsque je les ai quittés une fois le livre refermé.

Définitivement un coup de cœur.
Et je vais suivre les sorties de l’auteure de très près!

Publicités
Cet article, publié dans Coup de coeur, Romans, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s