Au péril de te perdre – Angélique Daniel

au-peril-de-te-perdre-785310-250-400

4 ème de couverture :

Je m’appelle Mégane Crawfords, en 1991, j’avais 16 ans et menais une vie parfaite, réussissant dans mes études et sortant enfin avec le seul garçon dont je pensais être amoureuse depuis toujours : Le beau et populaire Chad. Mais ma destinée n’était pas là. Je le compris en croisant le regard de Jessy, un nouvel élève du lycée. Il me fallut du temps pour parvenir à m’approcher de lui tant il semblait fuir le monde entier alors que mon cœur battait de plus en plus fort pour lui. Finalement un soir, je craquais et me décidais à l’embrasser. Aussitôt, il me rendit mon baiser avant de me repousser avec force…

 

Mon avis :

*** PEUT CONTENIR DES SPOILERS ***

J’étais curieuse de lire ce livre.
Megane et Jessy se rencontrent jeunes, alors qu’elle se croit amoureuse d’un autre.
Il tient tout le monde à distance mais leur rencontre sonne comme une évidence.

On les suit, eux et leurs proches sur plusieurs années.
Dans leurs moments de joie et dans ceux plus tristes. On les voit se soutenir, s’adorer, se rebeller, se battre, se décourager, se livrer mais surtout s’aimer.
D’un amour pur, intense, dépassant parfois l’entendement.

Je ne peux pas trop en dire car cela spoilerait le début du livre sur quelque chose qui concerne Jessy.
J’avais peur que ce livre joue un peu trop sur la corde sensible et je ne me suis pas trompée, j’ai trouvé qu’il y avait vraiment une surenchère de drames, même si je bosse dans un service croisant des malades tous les jours (ok, je spoile un peu lol)
Je sais que parfois la maladie n’épargne personne. Mais là j’ai trouvé que cela faisait beaucoup pour une seule personne. Et la fin, dramatique elle aussi (même si elle ne concerne pas directement les personnages principaux) m’a fait lever les yeux au ciel.

J’ai également eu du mal au début avec le style, puis je m’y suis habituée. Néanmoins la lecture n’est pas aussi fluide qu’elle pourrait l’être à cause de cela.
Après l’histoire est belle et est remplie d’espoir, c’est un fait.
Les personnages sont attachants et de les suivre d’aussi près sur des années les rend proches, c’est indéniable.

Quitte à spoiler autant le dire, il y est question du SIDA. Maladie que je côtoie tous les jours dans le cadre de mon travail et là dessus je n’ai rien à dire, l’auteur s’est documentée et n’en parle pas à la légère (même si la fin est un peu utopique car malheureusement la recherche n’avance pas aussi vit que dans le livre…si seulement…), le cancer est aussi abordé et là encore, je n’ai rien à dire.
L’accompagnement des malades et de leurs proches tient une place importante dans le livre et j’ai aimé cet aspect (encore une fois pour le vivre quasi au quotidien)

C’est un livre profondément humain, qui parle d’un sujet d’actualité (dont on parle trop peu)
Dommage qu’il y ait eu tous ces drames qui m’ont un peu lassée.

Publicités
Cet article, publié dans Romances, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s