Une photo, quelques mots…#1

 

Je me lance dans une nouvelle aventure. Chaque semaine Bricabook propose une photo et à nous de raconter une histoire autour. Voici ma première participation. (Et peut-être la dernière???)

Les autres participations, c’est par .

 

piscine-abandonnee-vert-bouteille-une-photo-quelques-mots

Ses jambes se balancent doucement dans le vide au rythme des battements de son cœur. Elle observe calmement les lignes, les courbes, les couleurs, les nuances, les accords, les résonance… toutes ses œuvres plus ou moins réussies et plus ou moins harmonieuses créées par d’autres et auxquelles elle va bientôt ajouter sa touche personnelle. Elle lit au travers des dessins : la colère, la passion, la révolte, le désir d’exister, l’envie de laisser une trace. De devenir un peu immortel. De rendre quelqu’un immortel. Peut être. L’espace d’un instant et de quelques lettres bombées sur un mur.

Elle soupire. Elle n’a pas le droit à l’erreur. Elle ne peut pas se permettre de laisser passer ce moment. Elle ravale ses larmes et ferme les yeux.

Il a toujours aimé l’eau. Elle se souvient de l’année où il s’est découvert cette nouvelle passion. Ses heures passées à nager, ce temps passer à étudier le meilleur moyen d’augmenter ses performances. A 5 ans seulement, il pouvait se montrer déjà têtu et tellement déterminé. Il avait décrété qu’il serait champion olympique et sa sœur peintre célèbre car il adorait ses dessins. Elle l’avait trouvé agaçant et envahissant. Elle s’était moquée doucement. Comme une grande sœur le fait avec son petit frère un peu trop collant… Ils habitaient loin de la mer et de l’océan. Il répétait sans cesse que son plus grand rêve était de les découvrir « en vrai ». Ses parents, pour ses 7 ans, avaient finalement cédé et l’avaient emmené l’été dernier en bord de mer. A Nice. Elle, elle n’avait pas voulu y aller. Partir en vacances avec ses parents et son petit frère lorsqu’on est adolescente… c’était un peu la honte.

Et il n’était pas revenu. Il n’y avait rien à en dire. Elle s’était interrogée pendant des semaines sur le pourquoi, le comment, le quand… Et elle n’aurait sans doute jamais de réponse. La folie d’un homme un soir de 14 juillet lui avait arraché ce petit frère qu’elle trouvait parfois si pénible et agaçant mais qu’elle aimait plus que tout. Même si elle le cachait souvent un peu trop bien.

Alors aujourd’hui, le jour de son anniversaire, elle avait décidé de lui rendre un dernier hommage. De laisser une trace pour lui. De le rendre un peu immortel, lui qui aurait à jamais 7 ans. Là, dans cette piscine désaffectée, à travers ses mains et son talent, son petit nageur deviendrait un champion pour l’éternité…

 

 

Publicités
Cet article, publié dans Une photo, quelques mots..., est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

3 commentaires pour Une photo, quelques mots…#1

  1. Genre elle fait style c’est la dernière fois pour qu’on lui fasse des compliments, hein 😛

    En fait j’avais prévu de dire que c’est nul rien que parce que tu m’as honteusement affichée sur FB gniark gniark. Sauf que t’es pénible parce que c’est bien. Reloue, va.

    La plume est jolie et la chute surprenante, pas du tout celle à laquelle je m’attendais. Je pensais que cette mer qu’il voulait tant voir s’était montrée cruelle avec lui mais c’est bien pire… Et maintenant j’ai envie de chouiner.

    Y’a intérêt à ce que ce ne soit pas ta dernière participation / Viens dans l’atelier, on est gentil et on a des cookies 😛 (par contre je préviens, les gens nous y brisent régulièrement le cœur, hein ^^)

  2. Ping : Moi après mois : Octobre 2016 | Emi-lit

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s