Juste avant le bonheur – Agnès Ledig

17984216

4ème de couverture :

Cela fait longtemps que Julie ne croit plus aux contes de fées. Caissière dans un supermarché, elle élève seule son petit Lulu, unique rayon de soleil d’une vie difficile. Pourtant, un jour particulièrement sombre, le destin va lui sourire. Ému par leur situation, un homme les invite dans sa maison du bord de mer, en Bretagne. Tant de générosité après des années de galère : Julie reste méfiante, elle n’a pas l’habitude. Mais pour Lulu, pour voir la mer et faire des châteaux de sable, elle pourrait bien saisir cette main qui se tend…

Mon avis :

Ah ce livre.
Je l’ai refermé les larme aux yeux, le cœur meurtri et l’âme un peu blessée mais en même temps rempli d’espoir.
Agnès Ledig est une de mes auteures préférées.
Il y a des 1er livres que vous ouvrez, et vous savez que vous voudrez lire tout ce que l’auteur publiera.
Ça ne s’explique pas. Juste, vous savez.

Ce livre, ça a été apprendre à connaître doucement Julie, son Lulu, Paul, Jérôme, Manon, Caroline, Romain. Les suivre un petit bout de temps. Les voir se rencontrer, évoluer, se méfier, se détester, s’apprécier, se battre, souffrir, y croire, se perdre, se soutenir, pleurer, rire, rester souder, perdre et tant de choses encore…

Comme dans les précédents livres que j’ai lus, des personnages terriblement humains.
Une histoire forte et douce à la fois où rien ne vous sera épargné, comme aux personnages.
Ça pourrait sembler cliché et pourtant ça ne l’est à aucun moment.
Attention, ne vous attendez pas à lire du pur « feel good ». Ce n’est pas le cas. Mais encore une fois la force d’Agnès Ledig réside dans le fait que même au cœur du plus sombre, elle insuffle de la lumière. Elle brise un peu votre coeur en même temps que celui des personnages mais elle offre de l’Espoir.

Juste avant le bonheur c’est des caisses, une 1ere rencontre, la Bretagne, un médecin, des kilos d’oignons, une course à pied, l’hôpital, d’autres rencontres, un piano, l’espoir, l’absence de « r », la perte, des randonnées, des larmes, une grotte, des histoires de trous dans lesquels ne pas tomber, de la cuisine, des étoiles, des sourires, une citation, des mots, des pièces de légo, la reconstruction… et tellement plus. Et pour en savoir plus, il vous faudra le lire.

Il me reste encore un Agnès Ledig dans ma PAL et son dernier livre va bientôt sortir.
Je vais les garder précieusement et ne pas les lire trop vite.
Comme des trésors.

Publicités
Cet article, publié dans Romans, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s