Penguin Bloom: The Odd Little Bird Who Saved a Family – Cameron Bloom & Bradley Trevor Greive

26101857

Oui, cela fait une éternité que je n’ai pas chroniqué ici! Non pas que je ne lis plus, bien au contraire. Mais j’éprouve ces derniers temps le besoin de lire pour moi, égoïstement. Mais je fais également des découvertes que j’adore et qui me touchent profondément et je ressens le besoin de les partager. Penguin Bloom en fait partie. Je ne saurai pas vraiment dans quel registre le classer. Je ne crois pas qu’il rentre dans une case. Je n’ai pas envie en réalité de le faire entrer dans une case. Alors oui, il faut lire en anglais pour pouvoir aborder ce petit bijou (en plus d’avoir le cœur bien accroché) mais je me dis que peut être, un jour, il se verra traduit pour que le plus grand nombre puisse partager cette belle histoire de vie.

4ème de couverture :

Penguin Bloom is an extraordinary true story full of hope and courage, featuring Cameron Bloom’s exceptional photographs and a captivating narrative by New York Times bestselling author Bradley Trevor Greive.

Penguin the Magpie is a global social media sensation. People the world over have fallen in love with the stunning and deeply personal images of this rescued bird and her human family. But there is far more to Penguin’s story than meets the eye. It begins with a shocking accident, in which Cameron’s wife, Sam, suffers a near fatal fall that leaves her paralysed and deeply depressed.

Into their lives comes Penguin, an injured magpie chick abandoned after she fell from her nest. Penguin’s rescue and the incredible joy and strength she gives Sam and all those who helped her survive demonstrates that, however bleak things seem, compassion, friendship and support can come from unexpected quarters, ensuring there are always better days ahead. This plucky little magpie reminds us all that, no matter how lost, fragile or damaged we feel, accepting the love of others and loving them in return will help to make us whole.

Pour traduire rapidement, il s’agit tout d’abord d’une histoire vraie. Celle de Cameron Bloom qui est photographe, de son épouse Sam victime d’un accident touchant sa moëlle épinière et la laissant paralysée et souffrant de douleurs pour probablement le reste de sa vie et de leurs 3 garçons qui voient leur mère diminuée et repliée sur elle même. Et c’est l’histoire de l’arrivée de Penguin dans leurs vies. Une petite pie blessée et qu’ils recueillent pour tenter de la sauver. Et Penguin ne va pas seulement s’épanouir, mais elle va les aider à aller de l’avant, à se reconstruire, à rire, à profiter. Elle va les aider à redevenir une famille.

 

Mon avis :

J’ai savouré cette lecture et je l’ai faite durer. Pas évident d’entrer ainsi dans l’intimité d’une histoire que l’on sait vraie et que vous touche vraiment.

Une très belle leçon de vie et de courage.
Un livre plein d’humanité, de beauté et en même temps d’humilité.
Un vécu qui servira sans doute à d’autres qui traversent des épreuves.
Des photos qui collent au texte qui les accompagnent au plus près. Elles se suffisent souvent à elles mêmes à certaines pages. Qu’elles fassent sourire, qu’elles fassent rire, qu’elles fassent trembler, qu’elles émeuvent. J’avais peur de parfois me sentir un peu comme une intruse qui espionne leur vie. Mais non. Je me suis sentie comme une amie, quelqu’un à qui l’on se confie, quelqu’un avec qui l’on partage.

C’est touchant sans être tire larmes.
C’est vibrant d’émotions.
Ça parle d’amour, de don de soi, de bonheur simple, d’acceptation, de déception, de combat, de nature, de liberté, de voyage, de se surpasser, de s’adapter.

Ça parle de la vie. Qu’elle soit belle, blessante, pleine de cadeaux ou d’épreuves.

J’ai souri, ri, été émue aux larmes. J’ai admiré les photos, les mots posés, livrés, donnés. Comme un cadeau de la part de cette famille.

Je ressors un peu bouleversée de cette lecture.
Qui fait relativiser, qui rappelle qu’il faut vivre chaque instant, qu’on ne sait pas de quoi demain sera fait, qu’il faut profiter, qu’il ne faut pas regretter. Il faut vivre. Pleinement.

« You don’t have to be superhuman to survive the bad times and you can’t always be at your best. But even when things look their worst, you can still feel positive about the future. Being optimistic is simply a choice made possible by being creative and proactive.
The means to achieving the breakthrough you need may be a lot closer than you think »

 

Publicités
Cet article, publié dans Témoignage, est tagué , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Penguin Bloom: The Odd Little Bird Who Saved a Family – Cameron Bloom & Bradley Trevor Greive

  1. Ping : Moi après mois : Mai 2017 | Emi-lit

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s