Lectures estivales #2

Le mois de Juillet s’achève et les lectures s’enchaînent (et ne se ressemblent clairement pas!)

En route pour la 2ème session de mes lectures estivales.

29976413

4ème de couverture :

Petite, Rosemary Cooke était si bavarde que ses parents lui intimaient de commencer au milieu lorsqu’elle racontait une histoire. Puis sa soeur disparut. Puis son frère. Alors elle cessa de parler. Jusqu’à aujourd’hui. C’est le récit de cette famille américaine hors normes que Rosemary va vous conter : son histoire, recomposée tel un puzzle, et celle de Fern, son incroyable jumelle…

Mon avis :

La narration m’a un peu perdue au début.
Ça commence par le milieu puis la fin et le début. C’était un peu brouillon et j’ai décroché fréquemment de ma lecture.
Et puis il y a eu une révélation sur cette famille (environ au tiers du livre) qui comportait au début 2 parents, 2 sœurs et 1 frère.
Puis qui n’eut plus que 2 parents, 1 sœur et 1 frère.
Puis finalement 2 parents et 1 sœur.
Sans que l’on sache pourquoi au début.
Et puis cette fameuse révélation. Qui m’a laissée sans voix.

Rosemary était une enfant volubile, pleine de vie.
Puis sa sœur jumelle Fern disparue. Puis son frère Lowell.
Nous la retrouvons jeune adulte perdue et un peu désabusée.
Elle nous raconte son histoire. En même temps qu’elle même accepte de lever le voile sur les évènements du passé que son esprit a occultés. Pour les nier, pour se protéger.

C’est une histoire terrible. A laquelle je ne m’attendais pas.
Rosmary m’a fait de la peine. Mais Fern peut être encore plus.
Car il n’y est pas seulement question des liens du sang. Il s’agit des liens fraternels, de ces rivalités qui souvent entrent en jeu. Qui peuvent avoir des conséquences, ou non.

Malgré tout j’en ressors mitigée.
Avec un sentiment trop brouillon pour savoir à quel point j’ai ou non apprécié ma lecture. Des difficultés à m’attacher aux différents personnages. Un style narratif qui m’a perdue par moments. Une lecture que j’ai failli abandonner parfois.

 

354328634eme de couverture :

Ève ne vit que pour une chose : sa passion pour la pâtisserie. Et la prestigieuse école dans laquelle elle étudie pourrait lui ouvrir les portes des établissements les plus prisés de Paris. C’était sans compter l’irruption du très charmant Zacharie Beauregard dans sa vie. Lorsqu’ils passent ensemble une nuit passionnée, elle ignore qu’il est non seulement un célèbre jeune talent de la pâtisserie, mais aussi son nouveau professeur… Entre carrière et sentiments, Ève devra opérer un subtil dosage.

Mon avis :

Après mes dernières lectures, j’avais besoin d’un livre un peu plus léger et je me suis tournée vers celui ci.
Et effectivement il est plus léger mais contient malheureusement trop de clichés et de facilités pour moi.

Les choses arrivent rapidement. Et c’est par moments beaucoup trop téléphoné. Effectivement en 260 pages, il est compliqué de faire traîner les choses mais j’ai trouvé cela dommage. J’ai un goût de « trop » après ma lecture.
Il y a surtout cette chose que l’héroïne ne voit pas venir et que j’ai deviné depuis le début et qui m’a fortement agacée. Car j’ai jugé que c’était un peu trop facile d’aller sur ce terrain là.

A côté de ça, le style d’écriture est plaisant et fluide. La facilité dans laquelle tombe l’auteur m’a donc fortement déplu. Il y avait tant à exploiter sur le fond avec l’apprentissage, la cuisine, la pâtisserie. Et malheureusement, c’est relativement survolé.

Je garde donc un goût de trop peu de cette lecture qui est pour le coup une petite déception.
Mais sans doute car je sors de livres extrêmement profonds et poignants. Il a souffert de la comparaison.

25486998

4ème de couverture :

Un jour d’ennui en cours de chimie, Lily griffonne les paroles de sa chanson préférée sur son bureau. Lorsqu’elle s’assoit à la même place le lendemain, elle découvre que quelqu’un a écrit la suite…
Très vite, Lily et son mystérieux interlocuteur se lancent dans une correspondance enfiévrée. La jeune fille n’a jamais autant eu envie d’aller en cours – mais surtout pour y savourer sa lettre du jour ! Derniers groupes de musique indé à découvrir, secrets de lycée ou confidences plus intimes… tout semble les rapprocher.
Peu à peu, Lily réalise que son cœur s’emballe pour celui qui se cache derrière cette plume. Mais alors que l’identité de son amour épistolaire se dévoile peu à peu, Lily va découvrir que certains cris du cœur devraient peut-être rester silencieux…

Mon avis :

Le livre qu’il me fallait!
Après des lectures un peu sérieuses, j’avais besoin de légèreté. Et quel livre parfait!

J’ai été emporté dans l’histoire dès le départ.
Lily et sa façon de s’assumer au travers de ses propres tenues, de ses chansons. Tentant de trouver sa place au milieu d’une famille fantasque et très envahissante mais tellement attachante!
Sa meilleure amie qui tient son rôle à la perfection : de futilité, en fidélité. Tout comme peut l’être l’amitié à cet âge là. Tout ou rien.
Cette famille! Rythmée par des concours en tout genre entre les parents, un lapin adopté, une guitare, des petits frères adorés/détestés, une grande sœur qui peut sembler hautaine, le manque d’intimité, des gardes forcées… et j’en passe!
Et Cade, le beau gosse du livre. Qui a plus à offrir que ce que l’on croit au 1er abord.

Évidemment j’ai su très rapidement à quoi m’en tenir mais ça n’a en rien gâché mon plaisir. Parce que ça se fait naturellement. C’est tellement mignon, drôle, touchant.
J’ai beaucoup souri, été émue. Les pages ont rapidement défilé. Trop vite!
J’ai été triste de tous les laisser une fois la dernière page tournée. J’en aurai voulu un peu plus.

Si vous voulez un livre remplit de bons sentiments, d’humour mais qui traite aussi de sujets un peu plus sérieux sans en faire trop, alors foncez.
Une lecture détente parfaite!

32982714

4ème de couverture :

Londres, 1853. Aaron Wendell, riche héritier et libertin à la réputation sulfureuse, n’imaginait pas que sa vie serait irrémédiablement bouleversée en se rendant à une banale partie de campagne. Abigail Fischer est très différente des femmes qu’il glisse habituellement dans son lit. Elle n’a rien d’une courtisane, n’est pas issue de la noblesse et n’a reçu qu’une modeste éducation. Abigail Fischer est aveugle. Lorsqu’il se porte au secours de la jeune femme tombée dans un lac, Aaron se retrouve piégé par les apparences et contraint d’épouser Mlle Fisher afin d’éviter le scandale. Pourtant, l’attirance qu’éprouve Aaron pour Abigail le pousse bientôt à la protéger de lui-même.

Mon avis :

J’aime beaucoup les romances historiques, et je deviens de ce fait, de plus en plus difficile.
Cela faisait longtemps que je n’en avais pas lu et celle ci me faisait de l’œil depuis de nombreux mois!

J’ai vraiment bien fait de choisir ce roman.
Mettant en scène une héroïne aveugle, je craignais que l’on tombe de le patho et la surenchère.
Et au contraire!
Abigail est certes aveugle mais elle ne se résume pas à son handicap. Elle est déterminée, forte, charmante, intelligente, douce et terriblement touchante.
Oui sa condition fait que certains profitent d’elle à certains moments du livre pour tenter de lui faire du mal. Mais elle avance. Et se révèle être une héroïne farouche qui sait ce qu’elle veut. Elle évolue. Et c’est un bonheur de la voir s’épanouir.
Aaron, c’est le débauché par excellence. Des maîtresses. Une vie d’alcool et de luxure. Il en horripilerait plus d’une. Mais sous ses dehors désintéressé et désinvolte se cache bien plus. L’admettre pour lui s’avère un exercice compliqué, mais il peut être un réel gentleman. Et c’est agréable de le voir se révéler et être lui même.
Les scènes entre eux sont sensuelles, drôles mais surtout extrêmement bouleversantes car chargées d’émotions pures.
Le point de vue principal est surtout celui d’Abigail mais il y a quelques incursions de celui d’Aaron et j’ai apprécié ce subtil mélange (l’alternance de points de vue : ma drogue!)
Les personnages secondaires ne sont pas en reste!
J’ai senti des prémices d’histoires se développer concernant les 2 meilleurs amis d’Aaron, la dame de compagnie d’Abigail ou encore la sœur d’Aaron. Ces personnages sont eux aussi travaillés, parfois un brin caricaturaux dans leurs excès et leurs travers mais ça ne m’a pas vraiment gênée. Et ma curiosité a été grandement aiguisée.
Ma seule déception a été de découvrir que la suite (et donc les tomes compagnons que je devinais se profiler) est en cours d’écriture… Et ne sera probablement pas lancée à la parution avant avril 2018. Une éternité!
Mais ça m’apprendra!
Bref, j’ai aimé la plume de l’auteur.
Tantôt joyeuse, tantôt dramatique.
L’enchaînement des évènements, qui oui peuvent sembler parfois convenus, mais qui fonctionne parfaitement.
Je me suis laissée emporter par ma lecture.
Et même si l’on sait où l’on va, je n’ai quand même pas pu lâcher ce livre.
Et il me tarde vraiment d’avoir la suite (même s’il faut attendre des mois), je la lirai avec grand plaisir.

Publicités
Cet article, publié dans Romances, Romans, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s