Le Lilas ne refleurit qu’après un hiver rigoureux – Martha Hall Kelly

37940951

4 eme de couverture :

À New York, Caroline Ferriday travaille au consulat français. Mais lorsque les armées hitlériennes envahissent la Pologne en septembre 1939, c’est tout son quotidien qui va être bouleversé.

De l’autre côté de l’océan, Kasia Kuzmerick, une adolescente polonaise, renonce à son enfance pour rejoindre la Résistance. Mais la moindre erreur peut être fatale.

Quant à l’ambitieuse Herta Oberheuser, médecin allemand, la proposition que lui fait le gouvernement SS va lui permettre de montrer enfin toutes ses capacités. Mais une fois embauchée, elle va se retrouver sous la domination des hommes…

Les vies de ces trois femmes seront liées à jamais lorsque Kasia est envoyée à Ravensbrück, le tristement célèbre camp de concentration pour femmes. À travers les continents, de New York à Paris, de l’Allemagne à la Pologne, Caroline et Kasia vont tout tenter pour que l’Histoire n’oublie jamais les atrocités commises.

 

Mon avis :

Cette lecture!!
Si la 4eme de couverture et le sujet principal du livre sont clairement exposés, je n’en ressors pas moins bouleversée.
Il faut être préparé avant de se lancer dans ce livre. Dans le sens où il faut savoir qu’on ne se lance pas dans une lecture de détente, que ce ne sera pas léger. Il faut être dans un état d’esprit qui permettra de supporter l’insupportable. Et c’est loin d’être facile.

Ce livre traite de la 2nde guerre mondiale avant tout.
Des atrocités commises dans les camps de concentration, des pertes subies, de la reconstruction et du pardon, de l’avenir.
On y suit 3 personnages :
Kasia, une adolescente polonaise que l’on suit dans sa vie de tous les jours, jusqu’à sa décision d’entrer dans la résistance avec les risques que celé comporte.
Caroline, habitante de New York qui travaille au consulat français et essaye d’apporter tant bien que mal son aide là où elle peut.
Et Herta, jeune médecin allemande qui n’a qu’un désir : pratiquer la médecine. Quitte à accepter toute proposition du gouvernement et à se retrouver là où elle n’aurait jamais dû être….

Ce roman à trois voix est prenant.
L’alternance des points de vue (que j’adore, nous le savons maintenant) crée un rythme qui donne envie de tourner les pages et de savoir ce qu’il va se passer à chaque fin de chapitre concernant le personnage sur lequel il est centré.
L’autrice fait en sorte qu’il y ait ce petit soupçon d’inconnu à chaque fin de point de vue qui donne envie de retrouver ce personnage et donc de lire la suite pour y arriver. C’est très bien mené.
La force de ce récit ce sont les personnages.
Des points de vue variés et totalement opposé pour certains. On côtoie l’horreur de cette période des deux côtés de la barrière. C’est saisissant et un peu traumatisant.
Les personnages sont forts, ils restent en tête même une fois la dernière page tournée et surtout ils ont réellement existé pour Herta et Caroline, tandis que Kasia a été inspiré par des personnes croisées par l’autrice. En ça ces « héroïnes » ne peuvent que toucher, car elles sont des êtres vivants à part entière et pas seulement des personnages de fiction.

L’histoire en elle même est difficile. On y voit la vie à l’intérieur des camps. D’un coté comme de l’autre. On assiste aux atrocités commises.
Et ce n’est pas toujours facile à lire. La suggestion fait parfois plus de mal que les descriptions en détails.

Si j’ai beaucoup aimé l’histoire et l’évolution des personnages, l’autrice m’a parfois un peu perdue dans la dernière partie où je me suis sentie plus détachée et où j’ai eu plus de mal avec Kasia et son comportement (même si le stress post traumatique explique de nombreuses choses)
Les notes finales de l’autrice sur les démarches qu’elle a effectuées pour se renseigner et recueillir des informations sont très intéressantes et poignantes également par certains côtés. Il en ressort un roman travaillé, avec une plume prenante qui traite d’un sujet difficile avec beaucoup de violence et de pudeur à la fois.
Une lecture nécessaire et extrêmement bien documentée que j’ai beaucoup appréciée.

Publicités
Cet article, publié dans Histoire, Romans, Témoignage, est tagué , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s