Le complot des corbeaux (les Soeurs Carmines T1) – Ariel Holzl

34625991

4eme de couverture :

Merryvère Carmine est une monte-en-l’air, un oiseau de nuit qui court les toits et cambriole les manoirs pour gagner sa vie. Avec ses soeurs, Tristabelle et Dolorine, la jeune fille tente de survivre à Grisaille, une sinistre cité gothique où les moeurs sont plus que douteuses. On s’y trucide allègrement, surtout à l’heure du thé, et huit familles d’aristocrates aux dons surnaturels conspirent pour le trône.

Après un vol désastreux, voilà que Merry se retrouve mêlée à l’un de ces complots ! Désormais traquées, les Carmines vont devoir redoubler d’efforts pour échapper aux nécromants, vampires, savants fous et autres assassins qui hantent les rues…

 

Mon avis :

Merryvère, Tristabelle et Dolorine sont les 3 soeurs Carmines.
Merryvère est une monte en l’air et vit la nuit afin de cambrioler, dérober et ainsi permettre à ses soeurs et elles de subsister tant bien que mal depuis la disparition de leur mère.
Elles vivent (ou plutôt survivent) à Grisaille. Une ville nappée d’un brouillard permanent, où l’on meurt très facilement si on ne fait pas attention, au milieu des guerres de pouvoirs des 8 familles qui dirigent chacune un quartier.
Suite à un vol qui ne tourne pas du tout comme prévu, voici les soeurs Carmine poursuivies par une partie des 8 familles : vampires, nécromanciens, assassins…

J’ai beaucoup aimé ma lecture!
Elle est épinglée jeunesse mais pour moi elle n’est pas à mettre entre les mains de tout le monde! L’univers est tout de même très sombre et dur. Il y a beaucoup de violence, de cynisme, d’égoïsme, de manipulation, de trahison. Mais ça colle totalement à la ville de Grisaille. J’ai été directement immergée dans l’univers créé par l’auteur dès le départ, l’ambiance rendue est parfaite.

Les 3 soeurs Carmines sont attachantes et intriguent. Il y a beaucoup de mystères autour de leurs capacités, leur façon de vivre, leurs pères, leur mère, leur devenir. Mention spéciale pour la petite dernière Dolorine que j’ai adorée!!
Il y a de petites alternances de points de vue même si la majeure partie de ce tome est plutôt centré sur Merryvère.
Apparemment il y aura 3 tomes (plus centré sur chaque soeur chacun peut être?)
Ce sont des personnages que j’ai beaucoup aimés sachant qu’il reste des zones de mystère les concernant que j’ai hâte de découvrir!
Les personnages secondaires que l’on rencontre sont eux aussi intéressant et pour certains vraiment attachants. On devine certains liens qui se dessinent ce qui donne également envie de connaître la suite.

La plume est très divertissante. Comme je le disais il y a un côté très dur et sombre mais aussi cette petite dose d’humour parfois très pince sans rire qui est savoureuse. Un savant mélange et un subtil équilibre qui est juste parfait!!
L’univers est original et travaillé. Je ne me suis pas ennuyée du tout. Il y a un fil rouge qui nous paraît un peu incongru au départ, des rebondissements bien dosés, des surprises, des révélations.
Le roman est court mais tout prend place en son temps sans que je n’ai eu le sentiment que ça aille trop vite (ce qui était le risque vu la longueur)

C’est grinçant, c’est original, c’est plein d’humour, c’est un peu décalé.
Bref ça m’a charmé! Un univers qui m’a un peu fait penser à celui de Tim Burton.
Et cette fin!!!
Je vais lire la suite immédiatement.
Heureusement que le 3eme (et dernier?) tome sort dans 1 mois! 🙂

Publicités
Publié dans Fantastique, Romans | Tagué , , , , , , , | Laisser un commentaire

The Duchess Deal (Girl meets Duke T1) – Tessa Dare

33259027

4eme de couverture :

When girl meets Duke, their marriage breaks all the rules…
Since his return from war, the Duke of Ashbury’s to-do list has been short and anything but sweet: brooding, glowering, menacing London ne’er-do-wells by night. Now there’s a new item on the list. He needs an heir—which means he needs a wife. When Emma Gladstone, a vicar’s daughter turned seamstress, appears in his library wearing a wedding gown, he decides on the spot that she’ll do.
His terms are simple:
– They will be husband and wife by night only.
– No lights, no kissing.
– No questions about his battle scars.
– Last, and most importantly… Once she’s pregnant with his heir, they need never share a bed again.

But Emma is no pushover. She has a few rules of her own:
– They will have dinner together every evening.
– With conversation.
– And unlimited teasing.
– Last, and most importantly… Once she’s seen the man beneath the scars, he can’t stop her from falling in love…

 

Mon avis :

J’ai TOUT aimé du début à la fin!
Quel roman!! Ma copinante Ju insistait pour que nous le lisions avec Sab et qu’est-ce qu’elle bien fait! Ju dit (et à juste titre) que Tessa Dare fait de la dentelle et c’est exactement ça!

J’ai ri mais à un point!
Car dans ce livre les dialogues sont juste SAVOUREUX, drôles, décalés, vifs, plein d’esprit et j’en passe!
Pas seulement entre Ash et Emma (même si ceux ci sont particulièrement géniaux) mais également entre Ash et Khan son majordome, entre Emma et ses amies. Bref un carton plein! Sans que ce soit jamais « trop ».
Mais à côté de ça il y a également des moments totalement couinants (soupir) et d’autres très riches en émotions et plus « sérieux ».
Un savant dosage et mélange de tout cela qui a donné une lecture extrêmement riche en émotions intenses.

Ensuite les personnages sont parfaits.
Emma a dû se débrouiller dans la vie et est une jeune femme persévérante, douce, altruiste, pleine de répartie et d’imagination (les pet names!! J’en ris encore), avec le coeur sur la main et effectivement un petit manque de confiance en elle mais qui est parfaitement expliqué et qui tient totalement la route.
Ash quand à lui est intelligent, froid et distant, très pince sans rire et sarcastique par moments (les insultes shaekespiriennes m’ont conquise!) mais on sent que derrière cette carapace de dur à cuire se cache un coeur tendre et un être qui ne cherche qu’à être aimé pour ce qu’il est et tel qu’il est.
Leur rencontre est imprévue, l’évolution de leurs relations basée sur un contrat et la fin en apothéose.
L’histoire prend son temps, j’avais peur de m’ennuyer mais ça n’a été le cas à aucun moment!

L’on découvre pas mal de personnages secondaires au cours de ce livre et notamment les amies célibataires d’Emma que j’ai adorées!! Et l’auteur nous a laissé à un moment voir, je pense, les prémices du tome suivant, et j’ai vraiment hâte! (mais il va falloir attendre août…)
Sans parler de Khan, le majordome de Ash, qu’on a presque trop peu vu à mon goût.

La plume est fluide et les pages défilent toutes seules.
J’ai eu peur d’avoir du mal à lire de la RH en anglais car c’est une première (j’ai déjà lu de la Fantasy, du contemporain mais jamais de RH) mais pas du tout! (un monstre vient peut être de naître du coup…) 🙂

Je suis déçue de l’avoir terminé et j’ai déjà tellement hâte de lire le suivant!

Publié dans Coup de coeur, Lectures VO, Romances | Tagué , , , , | Laisser un commentaire

L’année du flamant rose – Anne de Kinkelin

37795841

4eme de couverture :

Louise, Ethel, Caroline. Trois amies, joyeuses mais solitaires, partagent tout, leurs peines et leurs bonheurs, leur passion aussi pour les belles choses. Toutes trois sont des créatrices, des faiseuses de rêves, dans leurs ateliers qui se font face dans un passage parisien. Louise, joaillière, crée des bijoux qui réjouissent le coeur et les yeux. Ethel, corsetière, réveille les sentiments et les sens des amoureuses éperdues (et des autres). Caroline, relieuse, redonne vie aux livres anciens, tout en rêvant la sienne. Toutes trois, passionnées, sont amoureuses de l’amour, mais celui-ci leur semble inatteignable… Le jour où Louise s’entiche d’un flamant rose empaillé, superbe et quelque peu étrange, qu’elle installe dans son atelier, son regard sur la vie semble changer. Après sa rupture, elle est face à un défi : se relever, tenir debout, comme le flamant sur une patte, pour sa petite fille, Rose, malgré sa fragilité et les obstacles.
Cette année, les trois femmes sauront-elles trouver la force de se reconstruire ?

 

Mon avis :

Parce que je ne lis pas que des romans que j’aime. Et que je suis la première déçue quand « ça ne le fait pas »…

Je suis passée TOTALEMENT à côté de ce livre je crois…
Quand je lis feel good, histoire d’amitiés etc… J’ai l’impression de ne pas avoir lu le même livre que les autres.

Qu’est-ce que je n’ai pas aimé ?
Le fait que tout un tas de rebondissements, actes (etc) arrivent sans explications. Du fait que le livre est court, j’ai eu l’impression qu’il fallait condenser en un minimum de pages un maximum de clichés. Parfois ça peut passer avec moi, si derrière les explications font sens. Mais là ce n’est pas le cas.
Du coup il y a des choses qui étaient comme « sorties de derrière les fagots pour moi », et ce à de nombreuses reprises. Trop nombreuses.

Ensuite ce n’est pas une histoire d’amitié pour moi.
C’est l’histoire de 3 femmes qui vivent côte à côte et boivent des coups pour se soutenir mais se tournent le dos dès qu’une fait un pas de travers.
Et si en amitié, effectivement il n’est pas interdit de faire des erreurs, un des avantages c’est que l’on peut se parler, se pardonner et ne pas se tourner le dos aussi brusquement et pour quelque chose qui finalement pour moi n’en valait pas la peine. La « trahison » n’est pas à la hauteur de la punition au final. Et même si une réconciliation potentielle apparaît en filigrane, ça ne m’a pas convaincue du tout.

Puis le flamant rose. Je n’ai toujours pas compris s’il était un personnage à part entière, l’inconscient de Louise, le vecteur de nouveaux départs… Au final à part Louise qui est obsessionnelle au début du roman à son égard, Ethel et Caroline n’en parlent pas. Du coup pourquoi en faire le titre du roman et lui donner des apparitions ponctuelles plus ou moins régulières (comme s’il avait une vie propre par moments, des sentiments et des avis) si c’est pour ne pas aller au bout des choses.

J’aime habituellement l’alternance de points de vue. Mais là il y avait trop de personnages pour à peine 200 pages. C’est brouillon, confus. Je me suis perdue.
Louise, Ethel, Jeanne, Caroline, Mael, Arthur, Rose, Oscar, Ulysse, Camille….On saute des uns aux autres sans jamais s’appesantir. On papillonne des uns aux autres, parfois tout s’entremêle. Trop souvent.
Je n’ai pas eu le temps de m’attacher à qui que ce soit, tellement j’ai eu l’impression de tout survoler. C’était extrêmement frustrant.

Et puis la fin…
On atteint un niveau de rocambolesque et d’improbable complètement dingue. Je crois que j’ai eu les yeux écarquillés sur les 10 dernières pages me demandant où j’étais tombée.
Avec Louise qui semble accepter tout cela bien passivement et logiquement.
Et en fait, il n’y a pas de fin à proprement parler.
C’est tellement « ouvert » que ça en est stupéfiant. (mais là admettons que soit moi, car je n’aime pas les fins trop ouvertes)
Je suis restée hébétée à la fin.
Me disant « tout ça pour ça ».

Cette lecture ne l’a pas fait du tout avec moi.
Et j’en suis la première déçue car j’avais envie d’une lecture doudou, feel good, cocooning. Et ce livre n’a pas tenu ses promesses pour moi.
Mais ce n’est que mon avis.
Nul doute qu’il saura trouver des personnes qui sauront apprécier sa lecture et sa compagnie. Je l’espère.

Publié dans Romans | Tagué , , | Laisser un commentaire

A cause d’un rendez-vous galant (Les héritières T4) – Tessa Dare

34791920

4eme de couverture :

Piers, marquis de Granville, est agent secret au service de la Couronne. Lors d’un bal, alors qu’il fouille la bibliothèque du maître des lieux, il est rejoint par Charlotte Highwood qui le met en garde contre les intrigues de sa mère, une hystérique prête à tout pour la marier. Elle va leur tendre un traquenard, affirme-t-elle. Mais le destin espiègle les rattrape : surpris en tête à tête, ils sont obligés de se fiancer. Catastrophée, Charlotte cherche désespérément un moyen pour échapper à ce mariage imposé. Quant à Piers, attendri par cette charmante gaffeuse et bientôt embrasé par son innocente sensualité, il sent peu à peu tomber toutes ses défenses…

 

Mon avis :

J’ai vraiment beaucoup aimé et apprécié ma lecture!
Sans aucun doute car dans ce dernier tome compagnon j’ai retrouvé l’humour fin et ciselé de Tessa Dare au même niveau que dans The Duchess Deal que j’avais ADORÉ! (et dont la chronique arrive après, oui je ne suis que logique de publication, je sais…)

L’héroïne pense dans un premier temps prévenir notre héros afin de le sauver des griffes de sa mère qui veut absolument qu’elle mette le grappin sur un bon parti, à savoir lui, à tout prix. Mais rien ne se passe comme elle l’a prévu et la voilà propulsée au statut de fiancée et future femme sans l’avoir voulu.

Les personnages principaux sont vraiment géniaux.
Charlotte apparaît comme une jeune femme un peu ingénue. Douce, jolie. Mais sous ses dehors charmants, se cache une jeune femme très intelligente, observatrice, intuitive.
Piers nous avons fait brièvement sa connaissance dans un tome précédent. Le marquis est froid, calculateur, maître de ses émotions, sur la réserve. Espion au service de la couronne, il en a fait sa vie et sa façon d’être.
Leur rencontre improbable est déroutante, rapide et savoureuse.
Ils s’apprivoisent peu à peu, apprennent à se connaître et se comprendre.
Ils luttent aussi. Et leurs échanges sont sgénialissimes (qu’ils soient verbaux ou charnels)
Sur ce tome, nous sommes moins dans le développement des personnages secondaires que dans les livres précédents. Mais cela ne m’a pas gêné.
Il y a également une sorte d’enquête qui se déroule comme un fil rouge tout au long du roman. C’est intrigant et cela apporte un nouveau souffle parfois au roman, un rythme très intéressant, une consistance et du corps à l’intrigue.

La plume est toujours aussi savoureuse.
C’est plein d’humour (et quel humour! J’ai ri à un point à certains passages! Pas seulement souri), l’écriture est intelligente, fine. Comme souvent chez Tessa Dare.
C’est un vrai plaisir que de s’octroyer une pause au sein des histoires créées par Tessa Dare.

Publié dans Romances | Tagué , , , | Laisser un commentaire

Mariage à l’écossaise (Les héritières T3) – Tessa Dare

31855589

4eme de couverture :

Maddie est maladivement timide. Pour échapper aux mondanités londoniennes, elle s’invente un époux dans l’armée écossaise. Mais elle ignore que ce Logan MacKenzie existe réellement et qu’il est bien décidé à officialiser leur union.

 

Mon avis :

Si l’idée de départ paraît cousu de fil blanc et que j’avais un peu peur que ce soit too much et bien j’ai été détrompée!
Il faut dire que l’Ecosse et les Highlanders moi, il ne m’en faut pas plus…

Maddie très timide, veut échapper à sa présentation officielle et de ce fait aux bals. Du coup, elle prétend être tombée amoureuse d’un capitaine écossais qui a malheureusement dû partir à la guerre. Elle écrit donc « dans le vide » des lettres à son fictif amoureux.
Jusqu’à ce que des années plus tard, il apparaisse en chair et en os (et en muscles) (et en kilt) (OMG) devant elle!
Mais quelles sont les raisons qui poussent Logan Mackenzie à venir rejoindre Maddie dans son château ?

J’ai beaucoup aimé cette romance. Déjà l’Ecosse, j’adore ce pays depuis que je l’ai découvert en 2016 donc que l’histoire se déroule là bas était un réel plus pour moi.
Ensuite les Highlanders. Dois-je vraiment préciser pourquoi ? ❤

J’ai aimé les 2 personnages principaux.
Maddie peu sûre d’elle, douée pour le dessin, attachante, espiègle, qui prend soin des autres, mais qui ne se laisse pas faire face à Logan et a plus d’un tour dans son sac pour arriver à ses fins.
Logan quand à lui est tellement… Logan. Une présence imposante, de par sa carrure, son passé. Sous des dehors très bourrus il a un côté tendre bien caché. Il donnerait tout pour son clan. Et MON DIEU il se ballade en kilt quoi!!
Et les personnages secondaires sont toujours aussi savoureux avec Tessa Dare! Que ce soit la Tante de Maddie ou les chevaliers de Logan. Ils ont tous su gagner une place dans mon coeur au fur et à mesure de ma lecture. Ils m’ont touchée.

La plume de l’autrice est toujours aussi agréable. Sans tomber jamais dans le cru lors des scènes intimes, tout est sensuel et bien dosé.
Je ne me suis pas du tout ennuyée. J’ai beaucoup souri et ça m’a définitivement aidé à oublier ma déception livresque précédente (qui aura une chronique un peu plus tard)
Je crois que je suis définitivement dans une période RH actuellement! Et ça fait vraiment du bien.

Publié dans Romances | Tagué , , , , , | Laisser un commentaire

Des fleurs pour la mariée (Les héritières T2) – Tessa Dare

51LZuQEcgLL._SX307_BO1,204,203,200_

4eme de couverture :

Depuis huit longues années, Clio Whitmore attend le bon vouloir de son fiancé Piers, marquis de Granville. Brillant avocat, il parcourt le monde et semble l’avoir oubliée. Lorsqu’elle reçoit un héritage, la jeune femme décide de reprendre sa liberté pour aller vivre dans son château du Kent. Elle voit alors débarquer lord Rafe, le frère cadet du marquis qui, en l’absence de ce dernier, a géré les affaires familiales et espère se consacrer à la boxe, sa grande passion, dès que Clio et Piers convoleront. Il est venu pour organiser ce mariage qui sera parfait. A un détail près : Clio est celle qu’il aime en secret depuis l’enfance…

 

Mon avis :

J’avais beaucoup apprécié ma lecture du 1er tome donc je me suis dit que j’allais enchaîné avec la lecture du second tome.
Mais j’ai été un peu déçue.

Si l’histoire de base promettait d’être entraînante et drôle, la lecture n’a pas tenu ses promesses pour moi.
Je me suis un peu ennuyée et j’ai eu l’impression de rapidement tourner en rond entre Clio et Rafe.
Peu ou quasiment pas de papillons dans le ventre.
Et j’en ai été la première déçue.

Ce qui m’aura le plus fait sourire aura été la petite soeur de Clio et Daphnée, Phoebe. Qui m’a intriguée et interpelée. Mais pour laquelle je n’ai pas réussi à savoir si un jour une histoire la concernerait chez Tessa Dare.
Je lirai malgré tout sans aucun doute la suite car la plume est fluide et un peu de RH dans ce monde de brut ne peut faire que du bien!!

Publié dans Romances | Tagué , , , | Laisser un commentaire

Il était une fois (les héritières T1) – Tessa Dare

29372179

4eme de couverture :

Enfant, Isolde Goodnight croyait aux histoires merveilleuses de son père, écrivain à succès. À vingt-six ans, l’adversité lui a fait renoncer à ses rêves de petite fille. C’est alors qu’une lettre lui annonce un héritage inattendu. Pleine d’espoir, Isolde puise dans ses derniers deniers pour rejoindre Gostley Castle. Là-bas, elle est terriblement déçue : son parrain ne lui a pas légué d’argent, mais un château sinistre ! Pire, l’ancien propriétaire y réside toujours. Un malotru balafré, qui se présente comme le duc de Rothbury et… qui est aveugle. Comment pourrait-elle décemment le chasser de cette demeure, désormais leur seul refuge à tous deux ?

 

Mon avis :

J’ai passé un bon moment de lecture!
J’avais besoin d’une lecture plus légère et radicalement opposée après l’immersion intense dans l’univers de Sarah J Maas.

Ce livre a tenu ses promesses.
J’ai souri, ri, été émue, tremblée, eu des papillons dans le ventre.
Il ne s’agit pas d’une romance historique traditionnelle dans le sens où il n’y aura pas de grands diners, de robes bouffantes, de soirées mais j’ai adoré que ce soit justement différent.
Un (presque) tête à tête intense entre nos deux héros que tout semble opposé.
C’était une vraie bouffée d’air frais, certes c’était téléphoné par certains moments mais ça ne m’a pas gênée.
La fin va certes dans la surenchère de rebondissements et c’est là où l’autrice m’a un peu perdue mais j’ai passé un agréable moment et j’avais hâte de lire la suite quand je reposais le livre.

Je lirai donc la « suite » avec plaisir!

Publié dans Romances | Tagué , , , , | Laisser un commentaire